25 juillet 2017 / 05:35 / il y a 23 jours

Eurotunnel confirme ses objectifs malgré l'économie britannique

* Le CA a progressé de 3% à changes constants, l'Ebitda de 8%

* Le trafic en baisse mais les prix moyens en hausse de 3,7%

* Objectifs d'Ebitda et de dividendes confirmés pour 2017 et 2018

* L'objectif 2020 de transport de camions pourrait être reporté

par Pascale Denis

PARIS, 25 juillet (Reuters) - Eurotunnel a dégagé des résultats en hausse au premier semestre grâce à des relèvements de prix et des économies de coûts et a confirmé ses objectifs financiers malgré le ralentissement de la croissance britannique liée au Brexit.

L'opérateur du tunnel sous la Manche a fait état mardi d'un chiffre d'affaires en hausse de 3% à taux de changes constants à 497 millions d'euros et d'une progression de son Ebitda (excédent brut d'exploitation) de 8% à données constantes à 242 millions.

Le groupe a compensé un recul du trafic de ses navettes de transport (-1% pour les camions, -2% pour les passagers et -1% pour les autocars) par une hausse moyenne de ses tarifs de 3,7%.

Le trafic de camions a notamment été pénalisé par une baisse du transport de fruits et légumes liée à de très mauvaises conditions climatiques en Europe du Sud, tandis que celui des voitures a souffert des élections en France et au Royaume-Uni, a précisé Eurotunnel dans un communiqué.

Le trafic a en revanche légèrement progressé pour le transport des passagers dans l'Eurostar (+1%) malgré les attentats intervenus en juin à Londres et Manchester.

Eurotunnel a affirmé ne pas avoir constaté "d'impact significatif (du Brexit) sur son activité" mais indique "poursuivre le suivi détaillé des risques potentiels qui pourraient en découler".

Il a confirmé son objectif de dégager un Ebitda de 530 millions d'euros en 2017 et de 560 millions en 2018 sur la base d'un sterling à 1,175 euro, tout comme celui de porter ses dividendes à 0,30 et 0,35 euros respectivement en 2017 et 2018.

"Nous sommes très sereins en terme de 'guidance' et l'été se présente très bien", a déclaré Jacques Gounon, PDG d'Eurotunnel, lors d'une conférence téléphonique avec la presse.

La croissance au Royaume-Uni "n'est pas exceptionnelle, mais elle existe", a-t-il ajouté.

Le PDG a toutefois précisé que l'objectif de transporter 2,0 millions de camions par an à l'horizon 2020 (contre 1,64 millions en 2016) "pourrait être reporté d'un an (...) compte-tenu du calme relatif de l'économie en question".

Le FMI vient de réviser en baisse sa prévision de croissance pour l'économie britannique à 1,7% pour 2017, contre 2% prévus encore en avril dernier, alors que l'inflation liée à la baisse de la livre face à l'euro rogne le pouvoir d'achat.

Après une croissance limitée à 0,2% au premier trimestre 2017, celle du deuxième devrait ressortir à seulement 0,3%, selon les estimations des économistes interrogés par Reuters.

Le titre Eurotunnel, qui avait décroché au lendemain du vote du Brexit, a regagné une partie du terrain perdu depuis.

A 9,45 euros en clôture lundi, il accusait encore une baisse de 20% par rapport aux 11,82 euros du 23 juin 2016, à la veille du vote britannique. (Edité par Benjamin Mallet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below