26 octobre 2016 / 16:06 / il y a un an

Tarkett va continuer les rachats pour croître de 30% d'ici 2020

* Tarkett présente un nouveau plan stratégique à horizon 2020

* Objectif d‘un chiffre d‘affaires de 3,5 mds à cette date

* Promesse d‘un dividende annuel minimum de 0,60 euro

* Maintien de l‘objectif de marge

PARIS, 26 octobre (Reuters) - Tarkett vise une augmentation de près de 30% de son chiffre d‘affaires d‘ici 2020, une performance qu‘il entend réaliser en poursuivant les rachats d‘entreprises, a annoncé mercredi le spécialiste des revêtements de sol dans la présentation de son nouveau plan stratégique.

“Fort de son expérience réussie avec 20 acquisitions réalisées depuis 2008, Tarkett entend poursuivre sa stratégie de croissance externe selon trois axes : extension de son portefeuille de produits, expansion géographique, réalisation de synergies de coûts”, explique le groupe dans un communiqué, où il établit une série d‘objectifs financiers pour 2020.

A cet horizon, Tarkett veut atteindre 3,5 milliards d‘euros de chiffre d‘affaires, qui s‘établissait à 2,7 milliards en 2015. Les acquisitions, selon ce nouveau plan, auront pour objectif d‘apporter environ 500 millions d‘euros de ventes additionnelles.

Le groupe a également exposé plusieurs autres objectifs financiers, comme un dividende annuel minimum de 0,60 euro par action, contre 0,52 euro pour 2015.

La cible de marge d‘Ebitda (excédent brut d‘exploitation) ajusté est maintenue à un niveau supérieur à 12%, comme lors du plan précédent, mais celle du retour sur capitaux investis est abaissée d‘environ 100 points de base à 9%, prenant acte d‘une situation toujours difficile en Russie.

LA RUSSIE CONTINUE À PESER

Tarkett, qui a été introduit en Bourse fin 2013, a souffert de la situation économique en Russie, où il réalisait alors la majorité de son excédent brut d‘exploitation. Il a depuis redressé la situation.

Tarkett a ainsi enregistré en 2015 un rebond de ses résultats, une activité vigoureuse en Europe et le retour de la croissance en Amérique du Nord ayant compensé la faiblesse persistante du marché russe.

“Dans cette région, Tarkett a conservé ses positions de leader et bénéficiera de la reprise attendue de l‘économie”, a assuré Michel Giannuzzi, le président du directoire.

Au troisième trimestre, la situation économique en Russie a néanmoins continué à peser.

“Conformément aux attentes, les conditions économiques dans les pays de la CEI et au Brésil sont restées défavorables, conduisant à une baisse organique des ventes”, a expliqué Tarkett, dont le chiffre d‘affaires s‘établit au troisième trimestre à 794,3 millions d‘euros, soit une baisse de la croissance organique de 2,1% par rapport à la même période de 2015.

L‘Ebitda ajusté a quant à lui progressé à 119,2 millions d‘euros, contre 113,2 millions un an plus tôt.

Julien Ponthus, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below