for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Altice fait mieux que prévu au 3e trimestre, le projet de rachat de Drahi progresse

(Reuters) - Altice Europe a enregistré au troisième trimestre des résultats meilleurs que prévu et renoué avec la croissance de son chiffre d’affaires, même si son endettement n’a quasiment pas varié et que ses flux de trésorerie se sont taris, a annoncé jeudi le groupe télécoms, tout en confirmant ses objectifs annuels.

Altice Europe a enregistré au troisième trimestre des résultats meilleurs que prévu et renoué avec la croissance de son chiffre d'affaires, même si son endettement n'a quasiment pas varié et que ses flux de trésorerie se sont taris, a annoncé jeudi le groupe télécoms, tout en confirmant ses objectifs annuels. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

A 3,77 milliards d’euros, le chiffre d’affaires affiche une croissance de 3,2% en données publiées et s’établit 100 millions d’euros au-dessus du consensus fourni par l’entreprise.

Le bénéfice trimestriel avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements (Ebitda) s’est élevé à 1,48 milliard, en hausse de 5,1%, contre 1,43 milliard attendus.

Dans une période rendue incertaine par la crise du coronavirus, la maison mère de SFR a augmenté son nombre d’abonnés à la fibre en France de 113.000 clients au cours du trimestre, pour une hausse de sa clientèle fixe totale de 21.000 abonnés dans le pays.

Ces recrutements ont contribué à une progression de 4% du chiffre d’affaires et de 2,8% du bénéfice d’exploitation en France, de loin son principal marché.

“Dans la lignée de notre performance depuis le début de l’année, le groupe a prouvé sa capacité de résistance au cours du troisième trimestre”, a dit le fondateur d’Altice, Patrick Drahi, cité dans un communiqué.

L’endettement à fin septembre est néanmoins quasiment identique à ce qu’il était trois mois plus tôt, juste en dessous de 29 milliards d’euros, alors qu’Altice Europe est engagé depuis 2017 dans une série de cessions d’actifs et de réductions de coûts, parallèlement à des opérations de refinancement, pour tenter d’alléger le fardeau de sa dette.

Le flux de trésorerie d’exploitation s’est contracté de 3,5% en un an à 663 millions d’euros alors que le cumul des dépenses d’investissement a en revanche grimpé de plus de 13% à 818 millions d’euros.

Comme ses concurrents Orange, Iliad et Bouygues Telecom, Altice est confronté à des investissements massifs pour le déploiement de la nouvelle génération mobile 5G.

Concernant l’offre à 2,5 milliards d’euros de Patrick Drahi pour acquérir l’intégralité du capital du groupe qu’il a fondé, en vue de le retirer de la cote, Altice déclare que la préparation de cette opération progresse et qu’il “s’attend à être en mesure d’effectuer une annonce (...) bientôt”.

Cette offre valorise Altice Europe 4,9 milliards d’euros.

Sarah Morland à Gdansk et Bertrand Boucey à Paris, édité par Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up