for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

La compagnie d'assurance RSA reçoit une offre d'achat de £7,2 milliards

La compagnie d'assurance britannique RSA a reçu mercredi une offre de reprise en numéraire de 7,2 milliards de livres sterling (8,05 milliards d'euros) des groupes canadien Intact Financial et danois Tryg, l'une des plus importantes offres publiques d'achat dans le secteur financier européen cette année. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

LONDRES (Reuters) - La compagnie d’assurance britannique RSA a reçu mercredi une offre de reprise en numéraire de 7,2 milliards de livres sterling (8,05 milliards d’euros) des groupes canadien Intact Financial et danois Tryg, l’une des plus importantes offres publiques d’achat dans le secteur financier européen cette année.

RSA a annoncé que ses dirigeants l’avaient unanimement soutenue et recommandé aux actionnaires de voter en faveur de l’offre, qui avait été annoncée par la compagnie au début du mois.

Le rachat de RSA, dont les activités principales incluent l’assurance habitation, automobile et commerciale, est pleinement soutenu par son actionnaire principal, le fonds activiste Cevian Capital.

Si l’offre est acceptée, RSA serait séparée en plusieurs branches : Intact s’occuperait des activités canadiennes, britanniques et internationales, tandis que Tryg prendrait en charge les opérations en Suède et en Norvège. La partie danoise serait détenue conjointement par les deux groupes.

“Notre connaissance approfondie de ces marchés nous met dans une position idéale pour intégrer, opérer et renforcer la valeur du groupe sur le long terme,” a déclaré Morten Hubbe, directeur général de Tryg.

Tryg et Intact verseront respectivement 4,2 milliards et 3 milliards de livres, l’offre globale représentant une prime de 51% par rapport au cours de l’action RSA à la clôture du 4 novembre.

A la Bourse de Londres, le titre RSA gagnait mercredi dans la matinée 3,8%, en tête du FTSE 100 et parmi les plus fortes hausses de l’indice paneuropéen STOXX 600.

version française Olivier Cherfan, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up