for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Nissan revoit à la baisse sa prévision de perte annuelle grâce à sa restructuration

TOKYO (Reuters) - Nissan a revu jeudi à la baisse sa prévision de perte nette pour son exercice fiscal annuel, alors que le constructeur automobile commence à récolter les fruits de son plan de restructuration et que son activité s’est révélée meilleure que prévu au troisième trimestre.

Nissan a revu jeudi à la baisse sa prévision de perte nette pour son exercice fiscal annuel, alors que le constructeur automobile commence à récolter les fruits de son plan de restructuration et que son activité s'est révélée meilleure que prévu au troisième trimestre. /Photo prise le 11 novembre 2020/REUTERS/Issei Kato

Le groupe automobile japonais, partenaire de Renault, prévoit désormais pour l’exercice clos en mars 2021 une perte nette de 340 milliards de yens (2,7 milliards d’euros) contre une prévision précédente de perte de 470 milliards (3,7 milliards d’euros).

Sur le trimestre clos en septembre, le troisième constructeur automobile japonais a accusé une perte de 4,83 milliards de yens liée à une baisse des ventes sur fond de crise du coronavirus, contre un bénéfice de 30 milliards sur la même période il y a un an.

Cette perte est largement inférieure au consensus Refinitiv établi à partir des prévisions de cinq analystes, qui tablaient en moyenne sur une perte d’exploitation de 80,6 milliards de yens.

Nissan a relevé ses prévisions de ventes mondiales pour l’ensemble de son exercice annuel à 4,165 millions d’unités contre 4,13 millions auparavant, mais ce chiffre est toujours en baisse par rapport à l’exercice précédent.

Pour redresser ses comptes et tourner la page Carlos Ghosn, son ancien président tombé en disgrâce après des accusations de malversations financières, Nissan a décidé de réduire sa production et sa gamme d’un cinquième et d’abaisser ses coûts de 300 milliards de yens en trois ans.

Le directeur général adjoint du groupe, Ashwani Gupta, a déclaré, lors d’un point presse, que Nissan allait également se mettre à la vente sur internet au niveau mondial.

“Nous sommes convaincus que nous sommes sur la bonne voie” pour atteindre nos objectifs de restructuration, a-t-il déclaré.

Le groupe concentre désormais ses efforts sur la Chine et les Etats-Unis. Le directeur général, Makoto Uchida, a déclaré en septembre que Nissan lancerait d’ici 2025 neuf modèles électriques nouveaux et redessinés sur le plus grand marché automobile du monde.

Pour renforcer ses liquidités, Nissan a annoncé par ailleurs son intention d’émettre pour huit milliards de dollars d’obligations et a dit envisager également des obligations en euros.

Renault a indiqué ce jeudi que la contribution de Nissan à ses résultats serait négative de 30 millions d’euros au titre du troisième trimestre.

version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up