for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

SocGen revient dans le vert au 3e trimestre, relève son objectif de solvabilité

PARIS (Reuters) - La Société générale est revenue dans le vert au troisième trimestre avec le rebond du trading actions et une nette baisse de ses charges, après deux trimestres consécutifs de pertes sur fond de crise sanitaire, économique et financière.

La Société générale est revenue dans le vert au troisième trimestre avec le rebond du trading actions et une nette baisse de ses charges, après deux trimestres consécutifs de pertes sur fond de crise sanitaire, économique et financière. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

La troisième banque française par la capitalisation boursière indique dans un communiqué avoir dégagé un bénéfice net de 862 millions d’euros sur le trimestre contre des pertes de respectivement 326 millions et 1.264 millions d’euros aux premier et deuxième trimestres.

Le groupe a dans le même temps relevé son objectif de solvabilité financière, très surveillée par le marché.

La banque vise désormais pour la fin de l’année un ratio “common equity tier one” (CET1) au-dessus de 12%, et non plus entre 11,5% et 12%.

A fin septembre, après avoir intégré une provision pour dividende, ce ratio ressort à 13,2% contre 12,5% à fin juin.

En Bourse, l’action gagnait 2,63% à 13,088 euros à 10h50.

Le titre continue néanmoins de sous-performer l’indice bancaire européen. Il a perdu près de 58% de sa valeur depuis le début de l’année tandis que l’indice Stoxx Europe Banks a cédé 39% sur la période.

REBOND DU TRADING ACTIONS

Les analystes de Jefferies soulignent dans une note de recherche que SocGen a dépassé les attentes dans l’ensemble de ses pôles opérationnels sur le trimestre clos au 30 septembre. Ils relèvent également le renforcement de la solvabilité financière.

Au troisième trimestre, la Société générale a vu ses charges baisser de 8,2% tandis que ses provisions pour risques de non remboursement de crédit ont bondi de 57%.

Alors que l’Europe est confrontée à une nouvelle vague de contaminations au coronavirus, faisant craindre pour la reprise économique, la banque anticipe une baisse de son coût du risque l’an prochain.

“Pour 2021, nous voyons une baisse du coût du risque par rapport à 2020”, a déclaré Diony Lebot, directrice générale déléguée de SocGen, lors d’une conférence de presse.

“Notre coût du risque intègre déjà des effets de reconfinement ponctuel encore pour une période prolongée”, a-t-elle ajouté.

Le groupe a en outre confirmé viser pour cette année 16,5 milliards d’euros de frais de gestion.

Dans les activités de marché, que la banque restructure pour en redresser la rentabilité, les revenus progressent de 4,5%, avec une hausse de plus de 9% sur les taux, crédit et changes.

Les revenus du trading actions sont multipliés par 3,7 par rapport au deuxième trimestre et en hausse de 5,1% par rapport à juin 2019.

La rentabilité de la banque de financement et d’investissement s’est aussi améliorée, passant sur un an de 6,9% à 10,3%.

Société générale n’a pas commenté les rumeurs de cession de sa filiale de gestion d’actifs Lyxor.

Fin septembre, deux sources avaient indiqué à Reuters que la banque se préparait à lancer au quatrième trimestre la vente de Lyxor, une opération qui lui permettrait de renforcer son bilan.

Les concurrents, BNP Paribas et Crédit agricole, ont eux aussi publié cette semaine des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

En Italie, UniCredit a également dépassé les attentes sur le troisième trimestre et confirmé jeudi ses objectifs de résultats.

Maya Nikolaeva et Matthieu Protard, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up