for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

BMW s'inquiète du risque pandémique après un solide 3e trimestre, baisse du titre

BMW a annoncé mercredi une hausse de près de 10% de son bénéfice avant impôt au troisième trimestre, grâce au rebond de la demande de voitures de luxe en Chine, mais le constructeur allemand s'est déclaré préoccupé par le risque "considérable" que la pandémie fait peser en Europe et aux Etats-Unis sur son activité. /Photo d'archives/REUTERS/Andreas Gebert

FRANCFORT (Reuters) - BMW a annoncé mercredi une hausse de près de 10% de son bénéfice avant impôt au troisième trimestre, grâce au rebond de la demande de voitures de luxe en Chine, mais le constructeur allemand s’est déclaré préoccupé par le risque “considérable” que la pandémie fait peser en Europe et aux Etats-Unis sur son activité.

Ce message pessimiste s’est traduit par une baisse de 3% de l’action du groupe à la Bourse de Francfort vers 8h30 GMT, qui sous-performe nettement l’indice DAX. (-1,6%).

“Si la pandémie devient encore plus sérieuse et que l’économie mondiale connaît un ralentissement perceptible, l’exposition au risque pourrait être considérable, en particulier du côté de la demande”, a déclaré le constructeur automobile.

Le bénéfice trimestriel avant impôt de BMW, soutenu par une croissance des livraisons de voitures de luxe de 8,6%, a augmenté de 9,6% pour atteindre 2,46 milliards d’euros.

La marge d’exploitation (sur l’Ebit) de la division automobile a atteint 6,7% au troisième trimestre contre -10,4% au deuxième trimestre et alors qu’elle s’établissait à 6,6% au troisième trimestre de l’année dernière.

Les livraisons des véhicules de la marque BMW ont augmenté de 9,8% au troisième trimestre, principalement grâce à une progression de 31% en Chine, qui a contribué à compenser une baisse de 15,7% de la demande américaine, frappée par la pandémie de coronavirus, a déclaré le constructeur automobile.

BMW a confirmé que le groupe s’attendait à une marge d’exploitation entre zéro et 3% pour la division automobile en 2020.

Malgré une reprise de la demande sur certains marchés, les livraisons globales de véhicules haut de gamme ainsi que le bénéfice avant impôt du groupe devraient être sensiblement inférieurs à ceux de l’année dernière, a déclaré BMW.

Edward Taylor, version française Anait Miridzhanian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up