for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

EssilorLuxottica: Rebond du CA au 3e trimestre avec le rattrapage de la demande

PARIS (Reuters) - EssilorLuxottica a fait état mardi d’une nette amélioration de ses ventes au troisième trimestre, marqué par un retour de la croissance dans le segment optique et les marchés matures et le dynamisme des ventes en ligne.

Le chiffre d’affaires du spécialiste de l’optique a reculé de 1,1% à taux de changes constants sur la période, alors qu’il avait baissé de 46,1% au deuxième trimestre.

Les revenus du groupe ressortent à 4,085 milliards d’euros, en repli de 5,2% en données publiées.

Le groupe a notamment profité d’un “rattrapage” de la demande dans sa principale division Verres et matériel optique dont les revenus ont progressé de 2,7% à taux de changes constants.

“La société continue d’aborder les prochains mois avec une confiance prudente”, a indiqué EssilorLuxottica dans son communiqué.

“Bien qu’elle soit vigilante sur l’évolution à court terme du COVID-19 et sur le rattrapage de demande pouvant alimenter la reprise actuelle, elle est confiante dans la résilience structurelle des besoins d’optique”, a-t-il dit.

EssilorLuxottica précise qu’”au vu de la deuxième vague de pandémie de COVID-19 en Europe”, il réfléchira en décembre à l’opportunité de distribuer un dividende d’ici la fin de l’année.

A la Bourse de Paris, l’action EssilorLuxottica était pratiquement stable (0,19%) dans la matinée, sous-performance un indice CAC 40 en hausse de 1,78% au même moment.

Le groupe n’a pas fait mention dans son communiqué de son projet de rachat de GrandVision, mis à mal par la crise du coronavirus.

EssilorLuxottica s’est engagé dans une bataille judiciaire contre sa cible - qu’il a proposé l’an dernier de racheter pour 7,2 milliards d’euros - afin d’obtenir des informations concernant sa gestion de la crise sanitaire.

Le groupe franco-italien a prévenu que la mauvaise gestion de la crise par GrandVision pourrait donner lieu à la résiliation de sa proposition de rachat.

Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up