for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Pfizer n'est pas prêt à publier des données sur son vaccin contre le COVID-19

Le groupe pharmaceutique américain Pfizer Inc a dit mardi ne pas être encore en mesure de publier des données sur la dernière phase des essais cliniques du vaccin contre le COVID-19 que le groupe développe avec l'allemand BioNTech. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Kelly

(Reuters) - Le groupe pharmaceutique américain Pfizer Inc a dit mardi ne pas être encore en mesure de publier des données sur la dernière phase des essais cliniques du vaccin contre le COVID-19 que le groupe développe avec l’allemand BioNTech.

Lors d’une présentation, Pfizer a annoncé que le contrôleur indépendant, qui doit déterminer si ces essais sont concluants, n’avait pour le moment réalisé aucune étude intermédiaire d’efficacité.

Le directeur général du groupe, Albert Bourla avait indiqué auparavant que le groupe publierait des données sur la validité du vaccin avant la fin du mois.

Le cours de l’action était en baisse de 1% à 37,93 dollars à 13h42 GMT.

Le président des Etats-Unis, Donald Trump, avait assuré qu’un vaccin serait disponible avant l’élection du 3 novembre, mais son administration a simplement indiqué ces dernières semaines que ce serait le cas d’ici la fin de l’année.

Pfizer souhaite devenir le premier groupe pharmaceutique américain à publier des données provenant d’une dernière phase d’essais cliniques pour un vaccin contre le COVID-19, avant son concurrent Moderna Inc. Avec BioNTech, le groupe a lancé fin juillet l’essai de phase 3 sur 44.000 volontaires.

Le laboratoire a annoncé également mardi un bénéfice trimestriel supérieur de 1% au consensus du marché, grâce à des coûts inférieurs aux attentes.

Le chiffre d’affaires de Pfizer a reculé pour sa part de 4,3% à 12,13 milliards de dollars au troisième trimestre, en raison de la chute des ventes de l’antidouleur Lyrica, dont Pfizer a perdu l’exclusivité en 2019, et d’un impact négatif de 500 millions lié aux effets de la pandémie.

Michael Erman et Manas Mishra, version française Flora Gomez, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up