for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Wall Street en légère hausse à l'ouverture

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en légère hausse vendredi dans un marché sans entrain, les investisseurs continuant d’attendre un nouveau plan de relance budgétaire à moins de deux semaines de la présidentielle américaine.

La Bourse de New York a ouvert en légère hausse vendredi. Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones gagne 0,19%. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson

Quelques minutes après l’ouverture, l’indice Dow Jones gagne 53,17 points, soit 0,19%, à 28.416,83 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,23% à 3.461,45 points.

Le Nasdaq Composite prenait 0,28% à 11.537,98 points à l’ouverture.

A moins de deux semaines du scrutin, le dernier débat jeudi entre Donald Trump et son adversaire démocrate Joe Biden n’a pas changé la donne. Les deux hommes ont livré des visions diamétralement opposées de la crise sanitaire dans un affrontement moins violent que le précédent.

Dans le feuilleton du plan de relance, les investisseurs attendent toujours des résultats tangibles. Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants, a fait état de progrès dans ses discussions avec l’administration Trump, bien que les sénateurs républicains soient toujours hostiles à un plan jugé trop onéreux.

“Les discussions se poursuivent, ce qui rassure le marché même si nous n’aurons probablement rien avant le 3 novembre”, a déclaré Thomas Hayes, de chez Great Hill Capital.

Une nouvelle série de résultats trimestriels d’entreprises anime la cote américaine.

Le fabricant de semi-conducteurs Intel chute de 11,17% après avoir publié un chiffre d’affaires inférieur aux attentes pour son activité dans le domaine des centres de données au troisième trimestre.

American Express cède 3,04% après l’annonce d’un bénéfice inférieur aux attentes, mais le géant américain du jouet Mattel bondit de 10,22%, soutenu par l’augmentation surprise de son chiffre d’affaires.

Le laboratoire Gilead Sciences gagne 3,77%, l’agence américaine du médicament ayant pleinement approuvé l’utilisation de son traitement remdesevir pour les patients hospitalisés porteurs du coronavirus.

Laetitia Volga, édité par Jean-Philippe Lefief

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up