for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Le G20 prêt à étendre le moratoire de la dette des pays pauvres

Les pays du Groupe des Vingt (G20) sont prêts à étendre le moratoire de la dette des pays les plus pauvres, en raison de la pandémie de coronavirus, et à adopter une approche commune pour les restructurations de dette à long terme, selon un projet de communiqué consulté par Reuters mardi. En photo, président de la Banque mondiale David Malpass. /Photo d'archives/REUTERS/Florence Lo

BRUXELLES/WASHINGTON/LONDRES (Reuters) - Les pays du Groupe des Vingt (G20) sont prêts à étendre le moratoire de la dette des pays les plus pauvres, en raison de la pandémie de coronavirus, et à adopter une approche commune pour les restructurations de dette à long terme, selon un projet de communiqué consulté par Reuters mardi.

Les ministres des Finances et les banquiers centraux des vingt premières puissances économiques mondiales présenteront mercredi leurs conclusions lors d’une réunion virtuelle.

Ces derniers s’étaient accordés en avril sur un moratoire sur le service de la dette des pays les plus pauvres à compter du 1er mai et jusqu’à la fin de l’année afin de les aider à faire face aux conséquences de l’épidémie.

Cette décision a permis à plus de 40 des 73 pays éligibles de reporter quelques 5 milliards de dollars de remboursements, mais au total, on estime à 12 milliards cet allègement si tous les pays éligibles participaient.

Mercredi dernier, la Banque mondiale a déclaré que la pandémie de coronavirus pourrait entraîner jusqu’à 150 millions de personnes dans l’extrême pauvreté d’ici la fin de l’année 2021.

version française Camille Raynaud, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up