for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Énergies renouvelables: Engie et Mitsui vendent 75% de leur fonds en Australie à ICG

Engie et Mitsui & Co ont vendu une participation de 75% dans leur fonds d'investissement dans les énergies renouvelables en Australie à Infrastructure Capital Group (ICG), afin d'accélérer la croissance de leurs investissements dans les énergies vertes. /Photo prise le 5 Octobre 2020/REUTERS/Stéphane Mahé

MELBOURNE (Reuters) - Engie et Mitsui & Co ont vendu une participation de 75% dans leur fonds d’investissement dans les énergies renouvelables en Australie à Infrastructure Capital Group (ICG), afin d’accélérer la croissance de leurs investissements dans les énergies vertes.

Les conditions de l’opération n’ont pas été divulguées mais la transaction atteindrait 400 millions de dollars australiens (244 millions d’euros), selon une source proche du dossier.

Cet accord intervient alors que les investissements dans les infrastructures routières et aéroportuaires sont durement impactés par la pandémie de coronavirus.

ICG, un fonds d’investissement australien, gère pour 2,5 milliards de dollars australiens (1,52 milliards d’euros) de capitaux propres.

“La vision à long terme et l’expertise d’ICG dans le secteur aideront ENGIE ANZ à développer davantage de projets dans les énergie renouvelable en Australie, tout en soutenant les opérations de nos actifs en cours”, a déclaré Gary Brown, directeur financier d’Engie pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande, dans un communiqué mardi.

La filiale australienne du groupe industriel énergétique français exploitera un portefeuille d’actifs d’énergie renouvelable qui comprend les droits sur plusieurs projets dans le pays.

Le premier étant le parc éolien de Willogoleche en Australie du Sud, d’une puissance de 119 mégawatts (MW), et entré en service à la fin de l’année dernière.

Engie, qui a fermé sa centrale charbon de Hazelwood et vendu son autre centrale australienne détenue avec Mitsui en 2017, a indiqué l’année dernière qu’il allait chercher un ou plusieurs partenaires pour investir dans un fonds destiné à développer 2,000 MW de parcs éoliens et solaires en Australie sur 10 ans.

Sonali Paul, version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up