for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

L'Europe boursière dans le vert avec les valeurs de l'énergie

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent dans le vert vendredi dans la matinée, soutenues par la progression des valeurs de l’énergie dans la foulée du rebond technique du secteur la veille à Wall Street.

Les principales Bourses européennes évoluent dans le vert vendredi dans la matinée, soutenues par la progression des valeurs de l'énergie dans la foulée du rebond technique du secteur la veille à Wall Street. En Europe, l'indice parisien CAC 40 gagne 0,44% à 4.933,4 points vers 08h00 GMT. A Londres, le FTSE avance de 0,42% tandis qu'à Francfort, le Dax, moins orienté sur les valeurs de l'énergie, grappille 0,07%. /Photo d'archives/REUTERS/Regis Duvignau

Les espoirs sur l’adoption prochaine d’un plan de relance à l’économie aux Etats-Unis continuent par ailleurs de dicter la tendance, avec des futures sur les indices américains en hausse.

En Europe, l’indice parisien CAC 40 gagne 0,44% à 4.933,4 points vers 08h00 GMT. A Londres, le FTSE avance de 0,42% tandis qu’à Francfort, le Dax, moins orienté sur les valeurs de l’énergie, grappille 0,07%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,21%, le FTSEurofirst 300 prend 0,35% et le Stoxx 600 s’adjuge 0,34%.

VALEURS

Parmi les plus fortes hausses en Europe, le secteur des ressources de base gagne 0,93% et celui du pétrole et gaz avance de 1,04%.

A Paris, Engie (+1,48%) et Total (+1,52%) figurent dans le haut du tableau du CAC 40, tandis qu’Eramet caracole en tête du SBF 120, avec un gain de 6,26%.

Le secteur de la distribution (+0,72%) profite pour sa part du bond de 13,51% du joaillier danois Pandora après la révision à la hausse de son objectif de bénéfice opérationnel annuel.

Le groupe de prêt-à-porter allemand Zalando (+4,29%) est aussi recherché après le relèvement de sa prévision annuelle de bénéfice d’exploitation à l’issue d’un solide troisième trimestre.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 0,12% mais n’en a pas moins signé sa meilleure semaine depuis celle au 14 août avec un gain hebdomadaire de 2,5%.

Les Bourses de Chine continentale ont pour leur part évolué en forte hausse après avoir été fermées pendant une longue semaine pour la fête nationale, encouragées par la publication d’un indice PMI Caixin/Markit à 54,8 en septembre, soit son plus haut niveau depuis juin.

L’indice composite de la Bourse de Shanghai a avancé de 1,68% et le CSI 300 des grandes capitalisations a pris 2,04%.

A WALL STREET

Les futures sur les indices américains signalent pour l’heure une hausse de 0,3% à 0,4% à l’ouverture après la progression déjà observée jeudi.

L’indice Dow Jones a gagné 0,43% à 28.425,51 points. Le S&P-500 a pris 0,80%, à 3.446,85 points et le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,50% à 11.420,98 points.

Le secteur de l’énergie (+3,8%) a signé la plus forte hausse sectorielle dans la foulée de la progression des cours du brut.

CHANGES

Les espoirs sur un prochain plan de relance aux Etats-Unis provoquent des dégagements sur le dollar, qui recule de 0,15% face à un panier de devises de référence.

L’euro en profite pour gagner 0,1%, à 1,1786 dollar.

De son côté, le yuan chinois onshore a grimpé à un plus haut de 17 mois sur fond de rattrapage après la semaine fériée et d’espoirs sur une victoire du démocrate Joe Biden à la prochaine élection présidentielle américaine qui pourrait déboucher sur un apaisement des relations commerciales et diplomatiques entre Washington et Pékin.

TAUX

Le calme plat règne sur le marché obligataire, où le rendement des Treasuries à dix ans est stable, autour de 0,7687%.

Son équivalent allemand est tout aussi inchangé, à -0,535%.

PÉTROLE

Après une brève pause, les cours du pétrole repartent de l’avant, toujours soutenus par un mouvement de grève dans le secteur pétrolier en Norvège qui pourrait conduire à une baisse de 25% de la production du pays.

Le baril de Brent de la mer du Nord avance de 0,37% à 43,49 dollars et celui du brut léger américain progresse dans les mêmes proportions, à 41,34 dollars.

Les deux références sont en passe d’afficher une progression de l’ordre de 10% sur la semaine, ce qui serait leur première hausse hebdomadaire en trois semaines.

MÉTAUX

Le cours du cuivre à Londres se dirige vers sa plus forte progression hebdomadaire en trois mois, grâce aux espoirs de plan de relance aux Etats-Unis et aux perturbations dans la production engendrées par un mouvement de grève dans une mine chilienne.

Le contrat à échéance trois mois du cuivre sur le London Metal Exchange progresse de 1% à 6,752 dollars la tonne.

Les autres métaux, comme le nickel ou le zinc, sont eux aussi orientés en hausse.

Édité par Patrick Vignal

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up