for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

Trump gèle les négociations sur un plan de soutien à l'économie US

(Actualisé tout du long avec précisions, Biden, McConnell)

WASHINGTON, 7 octobre (Reuters) - Le président américain Donald Trump, toujours soigné contre le COVID-19, a gelé mardi les discussions entre son administration et les démocrates sur un nouveau plan de soutien à l’économie américaine destiné à compenser l’impact de la crise sanitaire, s’attirant les critiques de son rival Joe Biden.

L’annonce, effectuée via Twitter, a provoqué l’inquiétude de Wall Street où les titres ont marqué un repli de 2% par rapport à leur pic au cours des échanges, un revers pour le président républicain qui a érigé la santé des marchés financiers en signe des accomplissements de son mandat actuel.

Cet arrêt brutal des longues négociations sur un nouvel ensemble budgétaire a provoqué les critiques de Joe Biden, des démocrates du Congrès mais aussi de certains élus républicains, selon lesquels il faut apporter une aide supplémentaire aux millions d’Américains ayant perdu leur emploi depuis le début de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus.

Les Etats-Unis sont le pays au monde le plus touché par la pandémie, avec plus de 7 millions de cas confirmé et plus de 210.000 décès.

Il s’agit de la première annonce majeure de Donald Trump depuis son retour à la Maison blanche lundi soir, alors même que le nombre de nouveaux cas d’infection est en hausse à travers une grande partie du pays et que la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, avait fait état dimanche sur NBC d’avancées dans les négociations.

“Le président vous a tourné le dos”, a écrit Joe Biden sur Twitter en réaction à la décision du président sortant de geler les discussions jusqu’au scrutin du 3 novembre.

“SA VÉRITABLE NATURE”

“J’ai donné pour instruction à mes représentants d’arrêter de négocier jusqu’à ce que l’élection soit passée et, immédiatement après que j’aie gagné, nous adopterons une grande Loi de Soutien qui se concentrera sur les Américains qui travaillent dur et les petites entreprises”, a tweeté Donald Trump.

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a déclaré mardi que la reprise de l’économie américaine était loin d’être achevée et que “trop peu de soutien conduirait à une reprise faible, créant des difficultés superflues pour les ménages et les entreprises” aux Etats-Unis.

Nancy Pelosi a accusé Donald Trump de montrer une nouvelle fois “sa véritable nature: penser d’abord à lui aux dépens du pays”. “La Maison blanche est en complet désarroi”, a-t-elle ajouté sur Twitter.

La sénatrice républicaine Susan Collins, en quête d’une réélection dans le Maine, a qualifié la décision de Donald Trump d’”énorme erreur”.

Toutefois le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a dit être en accord avec la décision du locataire de la Maison blanche, déclarant aux journalistes que les républicains devaient se “concentrer sur ce qui est réalisable” au lieu de poursuivre des discussions sans résultat.

McConnell entend désormais se focaliser sur le processus pour confirmer la nomination de la juge Amy Coney Barrett à la Cour suprême.

Donald Trump est pour l’instant distancé par Joe Biden dans les sondages au niveau national, mais l’élection présidentielle devrait se jouer dans quelques Etats clés. (avec Doina Chiacu, Tim Ahmann, Richard Cowan et Susan Cornwell; version française Bertrand Boucey, édité par Jean Terzian)

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up