for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Wall Street clôture en baisse avant le débat Trump-Biden

NEW YORK (Reuters) - Suspendue au premier débat télévisé de la campagne présidentielle entre Donald Trump et Joe Biden, prévu dans la nuit, Wall Street a fini en baisse mardi soir après trois séances consécutives dans le vert.

Wall Street a fini en baisse mardi soir. A la clôture, l'indice Dow Jones cède 131,4 points, soit 0,48%, le S&P-500, plus large, perd 16,12 points (-0,48%) et le Nasdaq Composite recule de 32,28 points (-0,29%). Photo prise le 20 mars 2020/REUTERS/Lucas Jackson

A la clôture, l’indice Dow Jones cède 131,4 points, soit 0,48%, à 27.452,66. Le S&P-500, plus large, perd 16,12 points (-0,48%) à 3.335,48 et le Nasdaq Composite recule de 32,28 points (-0,29%) à 11.085,25 points.

A 35 jours de la présidentielle du 3 novembre, la campagne va entrer cette nuit dans une nouvelle phase avec le premier débat télévisé entre Donald Trump et Joe Biden, un affrontement qui promet une brutale opposition de style et des échanges musclés.

Le débat est programmé à 01h00 GMT. Il devrait durer une heure et demie.

“Le débat de cette nuit sera crucial car il représente l’une des dernières occasions pour l’un ou l’autre des candidats de modifier les contours de la course à la Maison blanche”, écrivent dans une note les analystes de Deutsche Bank.

Quelques minutes après l’ouverture déjà, les indices new-yorkais étaient sur le reculoir, le Dow Jones perdant 0,14%, tandis que le Standard & Poor’s 500 et le Nasdaq Composite restaient encore inchangés (à respectivement + et -0,01%).

A la fermeture des places européennes, le Dow Jones accentuait ses pertes (-0,76%), le S&P-500 avait basculé dans le rouge (-0,56%) et le Nasdaq Composite restait quasiment stable.

“Le débat présidentiel de cette nuit a clairement le potentiel de faire bouger les marchés, et il est peu probable que les investisseurs s’engagent sur des positions importantes avant qu’il n’ait eu lieu” , indiquait en cours de séance David Carter, de Lenox Wealth Advisors à New York.

“En ce moment, les marchés sont clairement dirigés par les événements en cours à Washington, que ce soit la relance budgétaire ou l’élection présidentielle”, ajouta-t-il alors que les démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants mais minoritaires au Sénat, ont présenté un nouveau projet de plan de relance de 2.200 milliards de dollars pour compenser les effets de la crise sanitaire.

Aux valeurs, Fitbit, spécialiste des objets connectés pour le sport, prend 5,78% grâce à une information Reuters selon laquelle l’Union européenne est sur le point d’approuver son rachat par Google, du groupe Alphabet (+0,51%), pour 2,1 milliards de dollars (1,79 milliard d’euros) en échange de concessions en matière de concurrence.

Pour les analystes de Goldman Sachs, une victoire de Joe Biden, avec les deux chambres du Congrès dominées par le Parti démocrate, aurait un effet légèrement positif sur les bénéfices des sociétés du S&P-500 jusqu’en 2024.

Mais, signe de l’incertitude dans l’incertitude, la banque d’investissement relève que ces prévisions contrastent fortement avec les attentes de la plupart des acteurs du marché qui estiment qu’”une vague démocrate aura des répercussions majeures sur les bénéfices”.

Stephen Culp; version française Laetitia Volga et Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up