for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Sociétés

GESTION-Les marchés d'actions pourraient rester volatils-Axa IM

PARIS, 7 août (Reuters) - Les marchés d’actions montrent des signes de fléchissement en ce début de deuxième semestre et pourraient rester volatils pendant les prochaines semaines, dit-on chez AXA Investment Managers.

Les chiffres économiques sont plutôt bons, les résultats des entreprises moins mauvais que prévu et les investisseurs ont salué l’accord conclu par les dirigeants européens sur un plan de relance de 750 milliards d’euros mais d’autres évolutions sont moins favorables, explique la société de gestion.

“Les nouvelles sur le front du virus et la poursuite de la crise sanitaire avec des craintes de retour à un confinement dans certaines zones, ont provoqué un regain de l’aversion au risque, illustré par une baisse des taux souverains, des marchés actions et une hausse de l’or”, écrit Gilles Guibout, responsable des actions européennes pour la branche de gestion d’actifs de l’assureur français, dans une note publiée vendredi.

En Bourse, les secteurs défensifs et à forte croissance comme la consommation durable, les services aux collectivités, l’immobilier et la technologie, sont privilégiés au détriment des valeurs cycliques, ajoute-t-il.

“La valorisation des marchés actions, maintenant bien supérieure à ce qu’elle était début 2020, ne laisse que peu de place à la déception et ne s’explique que par des politiques monétaires accommodantes de plus en plus contestées”, lit-on dans la note.

“Au cours des prochaines semaines, compte tenu de volumes traditionnellement plus faibles durant la trêve estivale, les marchés actions pourraient rester volatils, évoluant au gré des développements politiques à l’approche de l’élection présidentielle américaine ou des évolutions de la crise sanitaire”, prévoit Gilles Guibout.

Ce contexte impose d’être sélectif et de privilégier les valeurs de qualité susceptibles d’offrir du rendement et le versement d’un dividende dans la durée, selon lui.

Patrick Vignal, édité par Marc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up