July 13, 2020 / 5:33 AM / a month ago

POINT MARCHÉS-L'Europe attendue en hausse, l'optimisme domine toujours (actualisé)

(Actualisé avec contrats à terme sur le CAC 40, clôture de Tokyo, ouverture du marché obligataire en Europe)

* Les Bourses européennes pourraient gagner entre 1,2% et 1,6%

* Wall Street a fini en hausse avec Gilead, l’Asie dans le vert

* La saison des résultats démarre cette semaine

par Laetitia Volga

PARIS, 13 juillet (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse lundi à l’ouverture dans le sillage de Wall Street et des places asiatiques, les espoirs d’un traitement contre le Covid-19 et l’imminence des résultats d’entreprises reléguant au second plan les inquiétudes liées à l’augmentation des cas d’infections au nouveau coronavirus.

D’après les contrats à terme, le CAC 40 parisien prendrait 1,31% à l’ouverture, le Dax à Francfort pourrait 1,63% et le FTSE à Londres 1,21%. L’indice EuroStoxx50 avancerait de 1,43%.

L’Organisation mondiale de la santé a enregistré dimanche 230.370 nouveaux cas de contamination au coronavirus dans le monde en 24 heures, un record. Les plus fortes augmentations ont été constatées au Brésil, en Inde ou encore aux Etats-Unis, où la Floride a comptabilisé plus de 15.000 nouveaux cas quotidiens.

“Les sombres nouvelles concernant le coronavirus aux Etats-Unis continuent d’être ignorées au profit d’un optimisme constant concernant le développement d’un vaccin et d’un soutien monétaire accru”, a déclaré Ray Attrill, responsable de stratégie chez NAB.

Wall Street a été portée vendredi par les annonces encourageantes du groupe pharmaceutique Gilead Sciences sur son traitement expérimental remdesivir qui a permis de réduire le risque de mortalité des patients atteint du Covid-19 lors d’un essai clinique.

Les investisseurs se tournent par ailleurs vers la saison des résultats du deuxième trimestre qui commencera véritablement mardi avec les grandes banques américaines et devrait être la plus mauvaise depuis la crise financière de 2008, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe.

“JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo publient leurs résultats mardi et les attentes sont tellement faibles qu’il est presque obligatoire qu’elles fassent mieux que prévu”, a ajouté Ray Attrill.

Selon les données Refinitiv IBES, les bénéfices des sociétés du S&P-500 devraient avoir chuté de 44,1% au deuxième trimestre et ceux du Stoxx 600 de 53,9%.

Si aucun indicateur n’est prévu ce lundi, le reste de la semaine sera bien plus animée avec entre autres, l’inflation américaine, la production industrielle en zone euro et aux Etats-Unis et la croissance chinoise pour le deuxième trimestre.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini dans le vert vendredi, soutenue par les annonces positives de Gilead (+2,2%) qui ont permis de contrebalancer les craintes liées à la résurgence de l’épidémie aux Etats-Unis.

L’indice Dow Jones a gagné 1,44%, le S&P-500 a pris 1,05% et le Nasdaq Composite 0,66% à 10.617,44 points, un nouveau record de clôture.

Les futures américains indiquent une ouverture ce lundi en hausse de 0,5% à 0,7%.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a gagné 2,22%, à un plus haut d’un mois. Les valeurs automobiles y ont été bien entourées à la faveur de l’augmentation des ventes de véhicules en Chine (+11,6%) en juin pour un troisième mois consécutif.

Honda Motor, Mitsubishi Motors et Mazda Motor ont bondi de 5,94% et 8,76%.

En Chine, le CSI 300 des principales capitalisations du pays prend 2,38% et l’indice composite de Shanghai 1,92% à mois d’une heure de clôture.

CHANGES/TAUX

Signe de l’appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués, le dollar, considéré comme une valeur refuge, recule de 0,19% par rapport à un panier de référence.

L’euro avance de 0,24% à 1,1325 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans est stable à 0,6332%. Son équivalent allemand remonte à -0,453% dans les premiers échanges.

PÉTROLE

Les cours du pétrole reculent modestement à la veille de la réunion du comité ministériel de suivi de l’OPEP+, qui devrait recommander un assouplissement des réductions de production, ont rapporté plusieurs sources.

Le Brent perd 0,67% sous 43 dollars le baril tandis que le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 0,74% à 40,25 dollars.

MÉTAUX

Le prix du cuivre sur le Shanghai Futures Exchange a atteint un plus haut de plus de deux ans à 7.649,32 dollars la tonne, des inondations en Chine et la perspective d’une grève dans une mine d’Antofagasta au Chili risquant de perturber l’approvisionnement.

LA SITUATION SUR LES MARCHÉS:

(Certaines données peuvent accuser un léger décalage)

Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below