for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Abrogation de l'Obamacare : l'administration Trump s'adresse à la Cour suprême

L'administration de Donald Trump a déposé jeudi soir un recours devant la Cour suprême des États-Unis pour obtenir l'abrogation de l'Affordable Care Act (ACA), réforme du système de protection de santé votée sous la présidence de son prédécesseur. /Photo prise le 25 juin 2020/REUTERS/Carlos Barria

WASHINGTON (Reuters) - L’administration de Donald Trump a déposé jeudi soir un recours devant la Cour suprême des États-Unis pour obtenir l’abrogation de l’Affordable Care Act (ACA), réforme du système de protection de santé votée sous la présidence de son prédécesseur.

Couramment surnommée “Obamacare”, la loi-phare de l’ancien président Barack Obama a permis d’offrir une couverture maladie aux Américains qui en étaient dépourvus pour des raisons financières. Sa validité juridique est désormais contestée.

Principal avocat du gouvernement américain devant la Cour suprême, Noel Francisco a soutenu jeudi que l’ACA était invalide depuis que le 115ème congrès des États-Unis en avait supprimé plusieurs dispositions. “Ce qui reste de l’ACA ne peut pas survivre”, a-t-il indiqué.

Donald Trump a fait de l’abrogation de la réforme de son prédécesseur l’un des grands objectifs de son mandat et promis, depuis la campagne présidentielle de 2016, de remplacer l’Obamacare par un plan différent.

“Si le président Trump parvient à ses fins, 130 millions d’Américains souffrant de conditions médicales préexistantes vont perdre les protections vitales que leur offre l’ACA et 23 millions d’Américains l’entièreté de leur couverture maladie”, a rapporté Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants.

“Aucune justification légale ni excuse morale ne peut défendre l’application désastreuse de l’administration Trump à confisquer les services de santé des Américains”, a-t-elle- affirmé, ajoutant qu’un tel acte en période de crise était “d’une cruauté insondable”.

Avec plus de 2,4 millions de contaminations et 124.000 décès au compteur, les États-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie de coronavirus.

“Le peuple américain mérite que le Congrès travaille avec le président sur un accord bipartite pour lui donner accès à des soins abordables et de qualité”, a précisé jeudi le porte-parole de la Maison Blanche, Judd Deere, cité par le Washington Post.

Si le démantèlement de l’Obamacare constituerait une victoire pour les républicains à quelques mois des élections générales de novembre, la pression juridique pourrait également devenir un champ de bataille politique face au candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine, Joe Biden.

Kanishka Singh; version française Juliette Portala, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up