for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

Volkswagen est à suivre à la bourse de Francfort ce lundi. Le constructeur allemand envisage de nouvelles réductions de coûts pour faire face à l'impact de la pandémie de coronavirus sur son activité. /Photo d'archives/REUTERS/Leonhard Foeger

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris et en Europe, où les contrats à terme sur les indices de référence suggèrent une ouverture en baisse modérée:

* ASTRAZENECA - Le laboratoire pharmaceutique britannique a approché l’américain Gilead Sciences en vue d’une potentielle fusion, a rapporté dimanche l’agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier.

* AERONAUTIQUE - Le gouvernement doit annoncer mardi un plan d’aide de l’ordre de 10 milliards d’euros pour le secteur aéronautique frappé de plein fouet par la crise du coronavirus, rapportent Les Echos dans leur édition datée de lundi.

* VOLKSWAGEN envisage de nouvelles réductions de coûts pour faire face à l’impact de la pandémie de coronavirus sur son activité, a déclaré samedi un porte-parole du constructeur automobile allemand.

* RENAULT - L’évolution de la structure capitalistique de l’alliance formée par Nissan, Renault et Mitsubishi Motors n’est pas un sujet prioritaire aujourd’hui, déclare le directeur général de Nissan dans une interview publiée lundi par Les Echos.

* WENDEL a annoncé vendredi qu’il proposerait un dividende de 2,80 euros par action au titre de 2019, stable par rapport à l’exercice précédent, alors qu’il envisageait en mars de le porter à 2,90 euros. Le communiqué sur Eikon:

* WIRECARD - Les locaux de l’entreprise allemande de services financiers ont fait l’objet d’une perquisition et une procédure a été ouverte contre sa direction dans le cadre d’une enquête pour des soupçons de manipulation de marché, a annoncé vendredi le parquet de Munich. Le groupe a indiqué dimanche soir qu’il coopérait avec les autorités et a réitéré ses perspectives pour 2020. Le titre perd 6,9% dans les échanges en avant-Bourse selon le courtier Lang & Schwarz.

* ERICSSON a annoncé lundi qu’il inscrirait dans ses comptes du deuxième trimestre une charge exceptionnelle d’environ un milliard de couronnes suédoises (97 millions d’euros) au titre de la dépréciation de stocks sur le marché chinois. Le groupe maintient ses objectifs pour 2020 et 2022.

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up