May 29, 2020 / 8:36 PM / a month ago

POINT MARCHÉS-Wall Street reprend son souffle après les propos de Trump sur la Chine

* Le Dow Jones gagne/cède -0,07%, le S&P-500 0,48% et le Nasdaq 1,29%

* Les propos de Trump jugés plutôt modérés sur la Chine

* Twitter perd encore du terrain

*

par Caroline Valetkevitch

29 mai (Reuters) - Le S&P a terminé vendredi une séance agitée en légère hausse après des propos du président Donald Trump sur la Chine jugés moins inquiétants que prévu pour l’économie américaine.

L’indice Dow Jones a cédé 0,07% à 25 383,11 points, le S&P-500, plus large, a gagné 0,48% à 3 044,31 tandis que le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 1,29% à 9 489,87 points.

Le marché a réagi dans un premier temps négativement à l’annonce par Trump qu’il ordonnait à son administration de révoquer le statut spécial que les Etats-Unis accordent à Hong Kong, en raison du projet de la Chine de durcir la législation sur la sécurité du territoire semi-autonome.

Mais le chef de l’Etat n’a fait aucun allusion à des actions qui pourraient mettre en péril les accords commerciaux avec la Chine, sujet de préoccupation majeur des marchés cette semaine.

“Il a commencé à parler d’un ton très dur”, a déclaré Chris Zaccarelli, directeur des investissements chez Independent Advisor Alliance à Charlotte, en Caroline du Nord.

“Le marché redoutaient qu’il annonce des mesures importantes, préjudiciables à l’économie américaine. Puis, au fur et à mesure qu’il parlait, il est devenu clair que les mesures prises ne seraient

Trump a également déclaré que les États-Unis mettaient fin à leurs relations avec l’Organisation mondiale de la santé, ce qu’il avait menacé de faire plus tôt ce mois-ci.

Le titre Twitter a cédé près de 2% à la suite des attaques répétées de Donald Trump à l’égard du réseau social.

Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, a réaffirmé par ailleurs vendredi que la banque centrale était déterminée à faire usage de tous les instruments dont elle dispose pour soutenir l’économie face à la pandémie de coronavirus, une crise dont il a souligné le caractère inédit. (Version française Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below