for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Trump accuse Twitter d'interférer dans l'élection présidentielle US

Donald Trump a accusé mardi Twitter d'interférer dans l'élection présidentielle de novembre prochain aux Etats-Unis après que le réseau social a incité dans la journée ses utilisateurs à vérifier la véracité d'un double message publié par le président américain à propos du vote par correspondance. /Photo prise le 26 mai 2020/REUTERS/Jonathan Ernst

SAN FRANCISCO (Reuters) - Donald Trump a accusé mardi Twitter d’interférer dans l’élection présidentielle de novembre prochain aux Etats-Unis après que le réseau social a incité dans la journée ses utilisateurs à vérifier la véracité d’un double message publié par le président américain à propos du vote par correspondance.

Twitter a averti que les faits énoncés par Donald Trump dans un double message sur le vote par correspondance n’étaient pas avérés et réfutés par les services de “fact-checking” de la plate-forme.

Un point d’exclamation bleu placé sous la publication de Trump conseille aux lecteurs d’”obtenir les faits sur le vote par correspondance”, en les redirigeant vers une page affichant différents articles de presse et informations sur le sujet.

C’est la première fois que le réseau social vient ajouter un tel avertissement à une publication de Donald Trump, recourant à une fonctionnalité qu’elle a ajoutée plus tôt ce mois-ci.

S’exprimant via Twitter, Donald Trump a reproché à la firme américaine de “réprimer complètement” la liberté d’expression. “En tant que président, je ne laisserai pas faire cela”, a-t-il ajouté.

L’actuel locataire de la Maison blanche accuse Twitter d’”interférer dans l’élection présidentielle de 2020” et de se baser sur les informations de journaux qu’il associe à des “fake news”.

Dans le double message visé par Twitter, publié plus tôt mardi, Donald Trump affirmait que le recours au vote par correspondance donnerait lieu à des bulletins à coup sûr “frauduleux” et entraînerait des “élections truquées”, dénonçant la volonté de la Californie de procéder à un vote par voie postale.

Katie Paul et Elizabeth Culliford; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up