for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Emirates envisage de supprimer environ 30.000 emplois, selon Bloomberg

La compagnie aérienne Emirates envisage de supprimer environ 30.000 emplois afin de réduire ses coûts face à l'épidémie de coronavirus, rapporte dimanche l'agence Bloomberg. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard

(Reuters) - La compagnie aérienne Emirates envisage de supprimer environ 30.000 emplois afin de réduire ses coûts face à l’épidémie de coronavirus, rapporte dimanche l’agence Bloomberg.

Une telle mesure reviendrait à réduire de 30% les effectifs du transporteur qui employait plus de 105.000 personnes fin mars, précise l’agence de presse qui cite des personnes au fait du dossier.

La compagnie envisage également d’accélérer le retrait des Airbus A380 de sa flotte, ajoute Bloomberg.

“Une telle décision sera communiquée de manière appropriée”, a commenté une porte-parole d’Emirates.

“Comme le ferait toute entreprise responsable, notre équipe dirigeante a donné instruction à tous les départements de mener un examen minutieux des coûts et ressources au regard des projections financières.”

La compagnie publique des Emirats arabes unis, l’une des plus importantes au monde pour les vols long-courriers, a suspendu ses vols réguliers en mars dernier en raison de la pandémie de COVID-19.

Elle a prevenu début mai qu’elle devrait lever de la dette pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire et pourrait devoir prendre des mesures drastiques.

Kanishka Singh à Bangalore, Alexander Cornwell à Dubaï, version française Gwénaëlle Barzic et Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up