May 13, 2020 / 5:03 AM / 17 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 05H00 GMT (13/05)

LE CORONAVIRUS CAUSE 348 DÉCÈS DE PLUS EN FRANCE, PRÈS DE 27.000 MORTS AU TOTAL

PARIS - L’épidémie due au coronavirus a fait 26.991 morts en France depuis le 1er mars, dont 17.003 dans les hôpitaux et 9.988 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux, a annoncé mardi le ministère de la Santé.

Le bilan quotidien s’élève à 348 morts. Il était lundi de 263 morts.

Le nombre total de cas graves en réanimation atteint 2.542, contre 2.712 la veille (-170).

Le nombre de personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19 s’établit à 21.595, contre 24.775 il y a une semaine, précise la Direction générale de la santé dans un communiqué.

Quant au nombre de cas confirmés de contamination, il atteint 140.227, soit 708 nouveaux cas en l’espace de 24 heures.

VOIR AUSSI

L’exécutif exclut la réouverture des parcs à Paris

Orly pourrait rouvrir sous conditions le 26 juin - Djebbari

Coup d’envoi d’un déconfinement graduel en France

LE BILAN DÉPASSE LES 40.000 MORTS AU ROYAUME-UNI

LONDRES - L’épidémie de coronavirus a désormais fait plus de 40.000 morts au Royaume-Uni, ce qui est de loin le bilan le plus lourd en Europe et pourrait susciter de nouvelles interrogations sur la gestion de cette crise sanitaire par Boris Johnson.

Selon le bureau national des statistiques (ONS), 34.978 décès avaient été recensés au 1er mai en Angleterre et au Pays de Galles. Ce bilan passe à 38.289 au 3 mai si on y ajoute ceux d’Ecosse et d’Irlande du Nord, selon les calculs de Reuters.

Depuis cette date, au moins 2.251 personnes sont mortes du COVID-19 dans les hôpitaux anglais, selon les statistiques officielles fournies chaque jour, portant le bilan réel de l’épidémie au-delà des 40.000 décès au Royaume-Uni.

Le bilan au Royaume-Uni place Boris Johnson sous pression alors que le Premier ministre est déjà accusé par l’opposition d’avoir tardé à décréter un confinement de la population, à lancer un dépistage massif et à fournir le matériel de protection nécessaire au personnel soignant.

LE TAUX DE REPRODUCTION DU CORONAVIRUS À NOUVEAU INFÉRIEUR À UN EN ALLEMAGNE

BERLIN - Le taux de reproduction de l’épidémie due au coronavirus est retombé sous le seuil critique de 1 en Allemagne, a annoncé mardi l’Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses.

Sa valeur, qui était de 1,07 lundi, est désormais de 0,94 a-t-il précisé, ce qui signifie que 100 personnes atteintes en contaminent en moyenne 94. Sous le seuil de 1, l’épidémie ralentit.

Une hausse du nombre de nouveaux cas avait été signalée lundi, après une accélération de la levée progressive du confinement.

VOIR AUSSI

Deux semaines d’isolement pour tout voyageur arrivant de l’étranger en Espagne

L’ALLEMAGNE DOIT FAIRE PLUS POUR AIDER SES PARTENAIRES DE L’UE, DIT MERKEL

BERLIN - L’Allemagne doit aider ses partenaires de l’Union européenne à relancer leurs économies après la crise du coronavirus, a estimé mardi Angela Merkel, lors d’une réunion des parlementaires de sa formation, ont rapporté plusieurs participants.

Il est essentiel pour l’Allemagne, en tant que nation exportatrice, que les autres Etats membres se portent bien eux aussi, a souligné la chancelière, évoquant le plan de relance européen dont l’ampleur et le financement restent selon elle ouverts.

La Commission européenne doit présenter la semaine prochaine des propositions budgétaires révisées.

Angela Merkel a par ailleurs invité les élus conservateurs à ne pas compter sur une réouverture des frontières à très brève échéance, point qui sera mercredi à l’ordre du jour du conseil des ministres. Le gouvernement souhaite le retour à la normale dans l’espace Schengen, mais la France n’ouvrira certainement pas ses frontières avant la mi-juin, a-t-elle ajouté, toujours selon les mêmes participants.

AVEC PLUS DE 177.500 CAS, LE BRÉSIL DÉPASSE L’ALLEMAGNE

BRASILIA - Le Brésil a recensé 9.258 nouveaux cas de contamination au coronavirus au cours des vingt-quatre dernières heures, a indiqué mardi le ministère de la Santé, alors que le président Jair Bolsonaro a autorisé par décret la réouverture des salles de sport et des salons de coiffure dans le pays.

Le nombre total d’infections s’élève désormais à 177.589, dépassant ainsi celui de l’Allemagne où plus de 171.300 contaminations ont été répertoriées.

Le pays d’Amérique du Sud a aussi enregistré 881 décès supplémentaires, pour un total de 12.400 morts liés à l’épidémie. Il s’agit du nombre de décès quotidiens le plus élevé depuis que l’épidémie est apparue au Brésil.

USA-PENCE VA GARDER SES DISTANCES AVEC TRUMP PENDANT PLUSIEURS JOURS

WASHINGTON - Le vice-président américain Mike Pence va éviter tout contact avec Donald Trump pendant plusieurs jours, sa porte-parole ayant été contaminée par le coronavirus, a déclaré mardi la Maison blanche.

Katie Miller, la porte-parole de Mike Pence, a été testée positive au SARS-CoV-2 la semaine dernière.

Mike Pence a subi un test de dépistage au nouveau coronavirus après avoir appris que sa porte-parole était contaminée. Ce test s’est révélé négatif.

Depuis l’infection de Katie Miller, le personnel de l’aile Ouest de la Maison blanche porte désormais des masques et les proches conseillers de Donald Trump sont testés quotidiennement, ce qui devrait aussi être le cas prochainement pour les journalistes accrédités à la Maison blanche.

VOIR AUSSI

Dîner au restaurant de nouveau permis dans certaines zones de Californie

Des chercheurs anticipent plus de 147.000 décès aux USA

Rejet des républicains à un plan de soutien de $3.000 mds proposé par les démocrates

—-

AFGHANISTAN-DES BÉBÉS TUÉS DANS L’ATTAQUE D’UN HÔPITAL À KABOUL, 24 MORTS À UN ENTERREMENT

KABOUL/JALALABAD - Des hommes armés ont attaqué mardi un hôpital de Kaboul au sein duquel l’organisation humanitaire Médecins Sans Frontières (MSF) s’occupe d’une maternité, tuant au moins 16 personnes dont deux nouveaux-nés, ont déclaré les autorités afghanes.

Dans l’est du pays, dans la province de Nangarhar à la frontière avec le Pakistan, 24 personnes ont été tuées et 68 autres blessées dans un attentat suicide commis lors des funérailles d’un chef de la police auxquelles assistaient des responsables nationaux et un député, a dit un porte-parole de l’exécutif provincial.

Un mouvement djihadiste afghan affilié au groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l’attentat suicide dans la province de Nangarhar, a rapporté le SITE Intel Group, un organisme américain qui suit l’activité de l’extrémisme islamiste.

—-

BRÉSIL-LA JUSTICE EXAMINE UNE VIDÉO EMBARRASSANTE POUR BOLSONARO

BRASILIA - Dans une vidéo actuellement examinée par la justice, le président brésilien Jair Bolsonaro justifie sa volonté de remplacer le chef de la police fédérale à Rio de Janeiro par les persécutions dont sa famille ferait l’objet, a-t-on appris mardi d’une source proche du dossier.

Filmé lors d’un conseil des ministres, cet enregistrement est actuellement étudié par les procureurs qui ont ouvert une enquête contre le chef de l’Etat brésilien pour ingérence dans le travail de la police fédérale à des fins politiques.

Après avoir retranscrit les propos tenus dans cet enregistrement et interrogé les ministres présents lors de la réunion, le procureur général devra décider s’il inculpe ou non Jair Bolsonaro d’entrave à la justice et d’abus de pouvoir.

Si la Cour suprême et les deux tiers de la chambre basse du Congrès devaient estimer ces éventuelles charges justifiées, le chef de l’Etat serait suspendu de ses fonctions et jugé devant la Cour suprême.

—-

LAGARDÈRE “S’OPPOSERA À TOUT DÉMANTÈLEMENT” DE SON GROUPE

PARIS - Arnaud Lagardère, associé commandité et gérant de Lagardère SCA, prévient dans une interview publiée mardi par les Echos qu’il s’opposera “personnellement” à tout démantèlement de son groupe, cible du fonds activiste Amber Capital, devenu premier actionnaire avec environ 18% du capital.

Déjà plusieurs fois visé par des campagnes de fonds activistes, le dirigeant de 59 ans a déjoué la semaine dernière l’offensive d’Amber grâce au soutien du fonds souverain qatari, deuxième actionnaire de la société, et de son nouvel allié Vincent Bolloré.

Le fonds britannique, qui souhaitait renouveler le conseil de surveillance et revoir la structure du groupe, une société en commandite par actions, a vu ses résolutions rejetées en assemblée générale.

“La commandite, ce n’est pas vraiment le sujet d’Amber”, réagit Arnaud Lagardère dans les Echos. “Leur sujet, c’est de gagner de l’argent, le plus vite possible, en démantelant le groupe (...) Ce n’est pas Amber qui va me précipiter à faire quelque chose que je ne veux pas faire. Je ne modifierai pas la gouvernance de ma société sous pression”, dit-il.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below