May 12, 2020 / 9:42 AM / 15 days ago

Le patron du MES appelle les pays européens à utiliser ses lignes de crédit

BERLIN, 12 mai (Reuters) - Le directeur général du Mécanisme européen de stabilité (MES), Klaus Regling, ne voit aucun signe d’une nouvelle crise de la dette au sein de la zone euro et appelle les pays à utiliser ses lignes de crédit pour faire face à l’impact de la pandémie de coronavirus, a-t-il déclaré dans un entretien à l’agence de presse allemande dpa.

Les ministres des Finances du bloc se sont entendus la semaine dernière pour fournir via le MES des lignes de crédit à bas coûts et de long terme aux pays ayant besoin de financements pour faire face aux dépenses sanitaires exceptionnelles liés à la crise du coronavirus.

Le MES, outil de gestion des crises financières dans la zone euro, a joué un rôle crucial dans le sauvetage de la Grèce, de Chypre mais encore de l’Irlande, de l’Espagne et du Portugal lors de la crise de la dette de 2011-2012. Mais l’aide du MES s’est faite en contrepartie de programmes d’austérité sévère pour ces pays.

C’est pourquoi beaucoup au sein du Mouvement 5 Etoiles, le premier parti de la coalition gouvernementale en Italie, sont opposés à l’utilisation des lignes de crédit du MES, redoutant que cela s’accompagne de nouvelles mesures d’austérité. De son côté, le MES a répété que l’aide financière apportée ne serait liée à aucune contrepartie.

Pour Klaus Regling, la crise liée à la pandémie est différente de celle de la crise de la dette en zone euro qui exigeait des mesures d’austérité, a-t-il déclaré auprès de dpa.

“C’est une crise qui n’est pas provoquée par de mauvaises politiques. Aucun gouvernement ne peut être tenu responsable de ce qui se passe actuellement”, a-t-il dit.

Par conséquent, il n’y aura aucune condition à l’aide du MES si ce n’est que cette aide devra bien être consacrée aux dépenses de santé.

Le MES propose d’apporter des lignes de crédit équivalent à 2% du produit intérieur brut (PIB) du pays demandeur et jusqu’à 240 milliards d’euros pour l’ensemble de la zone euro. Les prêts seront mis à disposition dans les semaines à venir et jusqu’à la fin de l’année 2022.

Dans son entretien à dpa, Klaus Regling a par ailleurs rejeté les inquiétudes liées à l’endettement élevé de l’Italie.

“Nous savons que le fardeau de la dette de l’Italie est important. Mais nous savons aussi que les taux d’intérêt sont bas en ce moment”, a dit Klaus Regling selon des propos rapportés par dpa. (Madeline Chambers Blandine Hénault pour la version française, édité par Henri-Pierre André)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below