for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris et en Europe, où les contrats à terme signalent une ouverture en baisse :

Le Groupe ADP est à suivre lundi à la Bourse de Paris. L'aéroport d'Orly, fermé depuis le 31 mars, ne devrait pas rouvrir avant l'automne, ont rapporté dimanche Les Echos, citant une source proche du dossier, en raison de la reprise lente du trafic aérien. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

* BIOMÉRIEUX - Le groupe pharmaceutique, spécialiste du diagnostic in vitro, annonce lundi avoir reçu le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA), l’agence sanitaire américaine, pour l’utilisation en urgence de son test respiratoire 2.1 BIOFIRE(®) (RP2.1), incluant le SARS-CoV-2.

* ROCHE a annoncé dimanche avoir reçu le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) pour l’utilisation d’un test destiné à savoir si des personnes ont été infectées par le coronavirus.

* EUROPCAR, EURAZEO - Le spécialiste de la location de voitures a annoncé dimanche avoir obtenu un nouveau prêt de 220 millions d’euros garanti à 90% par l’Etat français. Le groupe a aussi annoncé avoir ajouté une tranche de 20 millions d’euros à sa ligne de financement RCF (revolving credit facility) avec une garantie d’Eurazeo par le biais d’une sous-participation en risque.

* PSA, RENAULT - Les valeurs automobiles européennes pourraient réagir à l’annonce vendredi d’un plongeon de près de 89% du marché automobile français en avril.

* AIR FRANCE - La Commission européenne a sans surprise approuvé lundi l’octroi par l’Etat français d’une garantie pour des prêts et d’un prêt d’actionnaire en faveur d’Air France pour un montant total de 7 milliards d’euros, afin d’atténuer l’impact économique de l’épidémie de coronavirus.

* LUFTHANSA espère que ses discussions avec le gouvernement sur une possible aide financière pourront être conclues prochainement, indique le conseil d’administration de la compagnie aérienne allemande dans une lettre consultée par Reuters.

* RYANAIR a annoncé vendredi son intention de supprimer jusqu’à 3.000 emplois, soit 15% de ses effectifs, et de négocier avec Boeing des reports de livraison en raison de la pandémie de coronavirus.

* NORWEGIAN AIR, dont les actionnaires sont réunis lundi en assemblée générale, a déclaré avoir reçu le soutien de ses créanciers à son projet de conversion de dette en actions.

* TARKETT, spécialiste des revêtements de sols et des surfaces sportives, a annoncé lundi être victime depuis le 29 avril d’une cyberattaque qui pénalise certaines de ses activités.

* GROUPE ADP - L’aéroport d’Orly, fermé depuis le 31 mars, ne devrait pas rouvrir avant l’automne, ont rapporté dimanche Les Echos, citant une source proche du dossier, en raison de la reprise lente du trafic aérien.

* ROLLS-ROYCE - Le groupe aéronautique britannique va supprimer jusqu’à 8.000 emplois, a rapporté vendredi le Financial Times.

* TELEFONICA a engagé des discussions avec le groupe américain Liberty Global en vue d’une fusion de sa filiale britannique de téléphonie mobile O2 avec Virgin Media, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

* THYSSENKRUPP s’attend à ce que la crise du coronavirus entraîne de nouvelles difficultés financières alors que la vente de son activité d’ascenseur devait lui apporter un répit financier, a déclaré le conseil d’administration du groupe allemand dans une lettre.

Marc Angrand et Patrick Vignal, édité par Laetitia Volga

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up