April 30, 2020 / 7:32 AM / 25 days ago

Nokia légèrement bénéficiaire au T1 malgré le coronavirus

HELSINKI, 30 avril (Reuters) - Nokia a publié jeudi un bénéfice courant légèrement supérieur aux attentes au titre du premier trimestre malgré un chiffre d’affaires en baisse, plombé par un impact de quelque 200 millions d’euros essentiellement lié au coronavirus qui a perturbé les approvisionnements en Chine.

L’action Nokia prenait 3,4% à l’ouverture de la Bourse d’Helsinki.

L’équipementier télécoms finlandais, en concurrence avec le suédois Ericsson et le chinois Huawei, a profité sur le trimestre d’une solide demande pour les nouveaux équipements de téléphonie mobile de cinquième génération (5G). Il dit avoir signé à ce stade plus de 70 contrats à cette norme dans le monde et veut en outre se renforcer en Amérique du Nord, son premier marché, grâce notamment à sa nouvelle puce Reefshark, qui lui permet de réduire ses coûts.

Pour Nokia, l’essentiel de l’impact du coronavirus se fera sentir sur le trimestre en cours, le groupe s’attendant ainsi à un solide second semestre.

Sur les trois premiers mois de l’année, son chiffre d’affaires s’est établi à 4,9 milliards d’euros, en dessous du consensus qui était de 5,1 milliards, selon les données de Refinitiv.

Le bénéfice courant est ressorti à un centime par action, contre une perte de deux centimes un an plus tôt. Les analystes prévoyaient une stagnation.

Nokia a par ailleurs abaissé sa prévision de bénéfice pour l’ensemble de l’année à 23 centimes par action contre 25 centimes auparavant. Le consensus des analystes était de 24 centimes par action.

“Nous n’avons pas observé de baisse de la demande au premier trimestre. Cependant, au regard de l’évolution de la situation sur le COVID-19, les problèmes d’approvisionnement et de livraison dans un certain nombre de pays pourraient s’accroître et certains clients peuvent réexaminer leurs projets d’investissements”, a déclaré Rajeev Suri, le directeur général du groupe, cité dans un communiqué. (Tarmo Virki à Tallinn et Supantha Mukherjee à Bangalore et Anne Kauranen à Helsinki; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below