for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Coronavirus: Novartis autorisé aux USA à tester l'hydroxychloroquine

Novartis a annoncé lundi avoir obtenu le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité de santé aux Etats-Unis, pour tester sur 440 patients atteints du nouveau coronavirus un traitement à base d'hydroxychloroquine habituellement utilisé contre le paludisme. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

ZURICH (Reuters) - Novartis a annoncé lundi avoir obtenu le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA), l’autorité de santé aux Etats-Unis, pour tester sur 440 patients atteints du nouveau coronavirus un traitement à base d’hydroxychloroquine habituellement utilisé contre le paludisme.

L’essai dit de phase III, c’est-à-dire à un stade avancé, va commencer d’ici quelques semaines sur plus d’une dizaine de sites américains et les résultats seront publiés dans la foulée, a précisé le laboratoire suisse.

L’usage de l’hydroxychloroquine dans le traitement du COVID-19 a été autorisé ce mois-ci par la FDA mais il n’y a pour le moment aucune preuve scientifique de son bénéfice thérapeutique.

“Nous mesurons l’importance d’une preuve scientifique pour déterminer si l’hydroxychloroquine sera bénéfique pour les patients atteints du COVID-19”, a déclaré John Tsai, en charge du développement de médicaments chez Novartis.

“Nous nous sommes mobilisés rapidement pour répondre à cette question de manière aléatoire, en double aveugle et dans le cadre d’une étude contrôlée par placebo”, a-t-il ajouté.

D’autres laboratoires comme Roche et Gilead Sciences testent également des traitements déjà connus pour déterminer leur efficacité contre le COVID-19.

John Miller; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up