April 1, 2020 / 2:00 AM / 4 months ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 02H00 GMT (01/04)

FRANCE-PRÈS DE 500 DÉCÈS SUPPLÉMENTAIRES LIÉS AU CORONAVIRUS

PARIS - Les hôpitaux français ont recensé 499 nouveaux décès dus au coronavirus au cours des dernières 24 heures, soit un total de 3.523 depuis le 1er mars, a annoncé mardi le directeur général de la Santé.

Ce nombre de décès journalier représente un nouveau record pour la France, l’un des principaux pays touchés par la pandémie de coronavirus qui a fait plus de 810.000 cas et 40.000 morts dans le monde depuis son apparition en Chine en décembre dernier.

Le nombre de cas de contamination confirmés par test PCR a augmenté en une journée de 17% pour atteindre 52.128, contre 44.550 la veille, a ajouté Jérôme Salomon lors de son point de presse quotidien.

Le nombre de personnes hospitalisées s’élève à 22.757, dont 5.565 cas graves en réanimation. Sur ce nombre total de patients en réanimation, 34% ont moins de 60 ans et 60% ont entre 60 et 80 ans. “Soixante-huit personnes en réanimation ont moins de 30 ans”, a précisé le directeur général de la santé.

Il a aussi indiqué que 9.444 personnes étaient sorties guéries de l’hôpital.

Les transferts de patients dans un état grave s’accélèrent pour désengorger les régions les plus touchées, particulièrement le Grand-Est et l’Ile-de-France. Trente-six patients hospitalisés en Ile-de-France vont être transférés mercredi vers la Bretagne à bord de deux TGV médicalisés.

VOIR AUSSI

Dix-neuf morts dans un Ehpad de la Côte-d’Azur

Des réfugiés “mobilisés” auprès des agriculteurs en Seine-et-Marne

MACRON ANNONCE PLUS DE MASQUES, 10.000 RESPIRATEURS

PARIS - Emmanuel Macron a annoncé mardi le triplement de la capacité de production de masques en France d’ici fin avril et 10.000 respirateurs supplémentaires d’ici mi-mai pour répondre à l’urgence provoquée par l’épidémie de coronavirus, dont la gestion par l’exécutif fait l’objet de critiques grandissantes.

“Avant la crise, nous produisions 3,3 millions de masques par semaine, fin avril nous serons à plus de 10 millions, nous aurons plus que triplé en quelques semaines”, a déclaré le chef de l’Etat lors d’une visite de l’usine de masques de la PME Kolmi-Hopen, en périphérie d’Angers (Maine-et-Loire).

“En parallèle, de nouveaux acteurs Faurecia, Michelin, Intermarché, se mobilisent aussi pour produire des masques dans la période et nous aurons ainsi la capacité à produire en France d’ici fin avril environ 15 millions de masques par semaine”, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, d’ici “trois à quatre semaines nous aurons la capacité de produire un million de masques par jours” d’autres catégories (hors FFPP) afin de pouvoir fournir des masques à d’autres professions que le personnel soignant auquel les masques chirurgicaux sont pour l’heure réservés, a-t-il ajouté.

Concernant les respirateurs, utilisés pour la réanimation des patients, un consortium industriel français réunissant Air Liquide, PSA, Schneider Electric et Valeo “va permettre de produire d’ici mi-mai 10.000 respirateurs”, a précisé Emmanuel Macron, une annonce confirmée par les intéressés.

PAS DE CHÔMAGE PARTIEL SANS BAISSE DE SALAIRES DES DIRIGEANTS

PARIS - La secrétaire d’Etat française auprès du ministre de l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, a appelé mardi les entreprises ayant recours au chômage partiel à faire preuve d’exemplarité en diminuant de 25% la rémunération de leurs dirigeants.

Le gouvernement, qui met en oeuvre un vaste champ de mesures pour aider les entreprises à faire face aux conséquences de l’épidémie de coronavirus, a énoncé une série de conditions pour leurs bénéficiaires.

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a déjà prévenu que les entreprises bénéficiaires des prêts garantis par l’Etat pour un montant total de 300 milliards d’euros ne devraient pas verser de dividendes, ni procéder à des rachats d’actions.

Dans le cas des entreprises ayant recours au chômage partiel, le ministre a appelé les entreprises à faire preuve de “la plus grande modération” sur la distribution des dividendes, sans aller toutefois jusqu’à exiger leurs suspension.

LA CAMPAGNE DE DÉCLARATION D’IMPÔT SUR LE REVENU ALLONGÉE

PARIS - Le calendrier de la campagne 2020 de déclaration de l’impôt sur le revenu a été allongé en raison de la crise sanitaire en cours, a annoncé mardi le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin.

“Dans le contexte exceptionnel que nous connaissons, j’ai décidé de décaler de quelques semaines la période durant laquelle les Français pourront déclarer leurs revenus pour l’année 2019”, a déclaré Gérald Darmanin sur son compte Twitter.

Pour les déclarations papier, la date limite a été repoussée d’un mois, au 12 juin, et pour les télédéclarants, celle-ci a été fixée entre le 4 et le 11 juin en fonction des zones, soit une quinzaine de jours de plus que dans le calendrier initial.

Les Français pourront commencer à déclarer leurs revenus 2019 à partir du 20 avril.

—-

PAS DE RÉPIT DANS LE BILAN DES DÉCÈS EN ITALIE

ROME - L’Italie a enregistré 837 décès supplémentaires liés au coronavirus au cours des dernières 24 heures, a annoncé mardi l’Agence de la Protection civile.

Le pays le plus touché par la pandémie déplore désormais 12.428 décès depuis l’apparition sur son territoire du coronavirus, en février, pratiquement le tiers de l’ensemble des décès officiellement provoqués par le virus à travers le monde.

La progression du nombre total de cas confirmés est pratiquement similaire aux données de la veille, avec 4.053 nouvelles contaminations. Au total, l’Italie compte 105.792 cas confirmés depuis le début de l’épidémie.

USA-DEUX SEMAINES TRÈS DIFFICILES S’ANNONCENT, DIT TRUMP

WASHINGTON, 1er avril (Reuters) - Donald Trump a prévenu mardi que deux semaines très difficiles attendaient les Américains dans la lutte contre le coronavirus, et il a appelé l’ensemble de la population à respecter les consignes nationales de distanciation sociale jusqu’à la fin avril.

“C’est une question de vie ou de mort”, a souligné le président américain lors d’une conférence de presse à la Maison blanche, deux jours après avoir prolongé les recommandations fédérales préconisant la distanciation sociale.

Donald Trump avait indiqué lundi qu’il pourrait renforcer ces restrictions, alors que le coronavirus a contaminé plus de 160.000 personnes et causé près de 3.400 décès aux Etats-Unis.

Selon le Kremlin, Vladimir Poutine a proposé à Donald Trump l’aide de la Russie pour fournir aux Etats-Unis des équipements médicaux.

VOIR AUSSI

Les désinfections à large échelle contestées par des experts sanitaires

—-

FACE AU CORONAVIRUS, LES USA N’ÉCARTENT PAS UN ALLÈGEMENT DES SANCTIONS VISANT L’IRAN

WASHINGTON - Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a laissé entendre mardi que les Etats-Unis pourraient envisager d’alléger les sanctions visant l’Iran afin de contribuer à la lutte contre la pandémie de coronavirus, sans évoquer toutefois de mesures concrètes.

Les commentaires effectués devant les journalistes par Mike Pompeo reflètent le nouveau ton adopté par le département d’Etat américain, critiqué pour sa fermeté face aux appels émanant notamment du secrétaire général de l’Onu demandant un allégement des sanctions visant Téhéran sur fond de crise sanitaire.

Mike Pompeo a souligné que les ressources humanitaires étaient exemptées des sanctions rétablies par Washington contre la République islamique après que le président américain Donald Trump a dénoncé en mai 2018 l’accord sur le nucléaire iranien.

Interrogé sur un éventuel contexte qui inciterait Washington à revoir sa position sur un allégement des sanctions, il a répondu: “Nous examinons constamment l’ensemble de nos politiques, donc la réponse est (...) bien sûr”.

La France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne ont exporté du matériel médical vers l’Iran dans le cadre de la première transaction réalisée à l’aide du mécanisme de troc instauré après le retrait américain du PAGC.

L’administration Trump a offert mardi de commencer à lever les sanctions contre le Venezuela à la conditions que les membres de l’opposition et du parti socialiste au pouvoir s’entendent pour former un gouvernement intérimaire sans le président Nicolas Maduro.

—-

FRANCE/AUTOMOBILE

LES IMMATRICULATIONS DÉGRINGOLENT DE 72,25% À CAUSE DU VIRUS

PARIS - Les immatriculations de voitures neuves en France ont dégringolé de 72,25% en mars, conséquence de l’interruption brutale du trafic dans les concessions à cause de l’épidémie de coronavirus et du confinement de la population pour l’endiguer.

Il s’est immatriculé dans l’Hexagone 62.668 véhicules particuliers le mois dernier, a annoncé le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) mercredi. Mars a compté cette année 22 jours ouvrables, contre 21 l’an dernier à la même époque.

Les immatriculations de voitures neuves du groupe PSA , qui regroupe les marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall, et bientôt celles de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) si la fusion entre les deux groupes est finalisée, ont chuté de 73,43% par rapport au même mois de 2019.

Le groupe Renault (marques Renault, Dacia et Alpine), déjà ébranlé l’an dernier par les difficultés de son partenaire Nissan et par la dégradation de plusieurs marchés émergents qui ont fait son succès, a vu quant à lui ses immatriculations en France reculer de 71,60% le mois dernier.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below