March 27, 2020 / 3:03 AM / 5 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 03H00 GMT (27/03)

CORONAVIRUS

LA FRANCE ENREGISTRE 365 DÉCÈS SUPPLÉMENTAIRES EN MILIEU HOSPITALIER

PARIS - Les hôpitaux français ont enregistré 1.696 décès dus au coronavirus depuis le début de l’épidémie, soit 365 nouveaux décès en 24 heures, a annoncé jeudi le directeur général de la santé, Jérôme Salomon.

La France compte 29.155 cas confirmés par test PCR et 13.904 personnes hospitalisées dont 3.375 graves en réanimation, a-t-il ajouté. Parmi les décès à déplorer figure une adolescente âgée de 16 ans, a précisé Jérôme Salomon.

Les nouveaux décès représentent une hausse de plus de 27% en 24 heures après une augmentation de 21% enregistrée mercredi.

VOIR AUSSI

Avec l’opération Résilience, les armées se mettent en ordre de bataille

L’exécutif sur une ligne de crête entre santé et libertés

Safran retire ses objectifs 2020 et son dividende 2019

Casino suspendu ses prévisions 2020

L’UE SE DONNE DEUX SEMAINES POUR DÉCIDER DE MESURES ÉCONOMIQUES

BRUXELLES - Les dirigeants de l’Union européenne ne sont pas parvenus jeudi à convenir de l’ampleur des mesures économiques à engager face aux effets de la pandémie de coronavirus, s’accordant deux semaines supplémentaires pour régler la question d’un éventuel recours à la ligne de crédit spécial.

Mettant en exergue la manière dont la pandémie constitue un défi pour la cohésion du bloc communautaire, l’Allemagne et les Pays-Bas ont marqué leur opposition au recours à la ligne de crédit spécial auprès du Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds européen de gestion des crises financières et de sauvetage, prôné par l’Italie, l’Espagne et la France.

“Certains Etats membres (...) ont suggéré ces ‘coronabonds’”, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel à l’issue du sommet extraordinaire organisé par visioconférence. “Nous avons répondu que cela n’était pas le point de vue de tous les Etats membres. Et c’est pour cela que le MES est l’instrument privilégié à mes yeux”, a-t-elle ajouté.

Nation européenne la plus touchée par le coronavirus, l’Italie demande à ce que la zone euro ne s’épargne aucun effort pour lutter contre les retombées de la crise sanitaire.

Emmanuel Macron a prévenu que les fondements de l’Union étaient en péril. “Ce qui est en jeu, c’est la survie du projet européen” si on n’est pas capable de développer de la solidarité financière et budgétaire dans la réponse à la crise, a dit le président français aux autres dirigeants lors du conseil, selon une source diplomatique française.

MACRON S’ENTRETIENT AVEC TRUMP, ÉVOQUE UNE “INITIATIVE IMPORTANTE” FACE AU CORONAVIRUS

Emmanuel Macron a déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi s’être entretenu avec son homologue américain Donald Trump sur la question de la crise liée au coronavirus.

“Avec d’autres pays, nous préparons pour les prochains jours une nouvelle initiative importante”, a annoncé le chef de l’Etat dans un message publié en français puis en anglais sur Twitter.

La Maison blanche a indiqué que les deux dirigeants étaient convenus lors d’un entretien téléphonique de l’importance d’une coopération au sein du G20 et d’autres groupes afin d’aider les organisations internationales à “éliminer rapidement la pandémie et minimiser son impact économique”.

Les dirigeants des pays membres du G20 ont affirmé jeudi leur détermination à former un front uni contre le coronavirus et vont injecter 5.000 milliards de dollars (4.550 milliards d’euros) pour tenter d’endiguer l’épidémie qui fait planer le spectre d’une récession.

LES ETATS-UNIS, PAYS LE PLUS TOUCHÉ PAR LA PANDÉMIE

NEW YORK - Le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus aux Etats-Unis a dépassé jeudi le seuil des 82.000, selon un décompte de Reuters effectué sur la base des données communiquées par les autorités sanitaires américaines.

Avec 82.153 cas d’infection recensés, les Etats-Unis sont devenus le pays le plus touché par la pandémie, devant la Chine (81.340 cas confirmés) - où le nouveau coronavirus est apparu en décembre dernier - et l’Italie - qui en est l’actuel épicentre en Europe avec 80.539 cas.

Le Covid-19 a causé au moins 1.206 décès sur le territoire américain, alors que les structures médicales manquent de respirateurs, de masques de protection et de tests de dépistage à disposition.

Le Sénat a voté mercredi un plan de soutien à l’économie de 2.000 milliards de dollars pour faire face à la crise sanitaire, avec des aides pour les travailleurs ayant perdu leur emploi et les industries affectées par le coronavirus, et des fonds pour l’achat de matériel médical. La Chambre des représentants pourrait se prononcer vendredi sur le texte.

Les inscriptions hebdomadaire au chômage ont explosé aux Etats-Unis la semaine dernière, pour dépasser trois millions, un record absolu, du fait des restrictions instaurées pour endiguer la propagation du virus.

VOIR AUSSI

Le temps presse pour contenir le coronavirus en Afrique, prévient l’OMS

Près de 45.000 personnes dans des “camps de quarantaine” au Vietnam

—-

LIBÉRATION DE TROIS FRANÇAIS DÉTENUS EN IRAK, DIT L’ÉLYSÉE

PARIS - L’Elysée a annoncé jeudi la libération de trois Français et d’un Irakien, tous employés par l’association SOS Chrétiens d’Orient. Les quatre hommes avaient été enlevés à Bagdad le 20 janvier dernier.

“Le Président de la République se félicite de la libération de nos trois compatriotes Antoine Brochon, Julien Dittmar, Alexandre Goodarzy, et de l’irakien Tariq Mattoka”, dit le communiqué de la présidence de la république.

—-

ISRAËL-ÉLU À LA PRÉSIDENCE DE LA KNESSET, GANTZ DEMANDE UN GOUVERNEMENT D’UNION

JERUSALEM - Benny Gantz, chef de file de l’opposition au Premier ministre Benjamin Netanyahu, a été élu jeudi à la président du parlement israélien et a demandé la formation d’un gouvernement d’union, un événement qui laisse entrevoir un partenariat politique entre les deux hommes.

Cette alliance de circonstance, soutenue par le Likoud et par une partie de l’opposition “Bleu et Blanc”, pourrait permettre au chef du gouvernement israélien de se maintenir au pouvoir et d’instaurer une rotation du pouvoir.

Reuven Revlin, le président israélien, appelle depuis plusieurs semaines les deux hommes à trouver un terrain d’entente afin d’aider le pays à faire face à la propagation de l’épidémie de coronavirus, alors que trois scrutins en moins d’un an n’ont pas permis de dessiner une majorité parlementaire.

—-

LE PRÉSIDENT VÉNÉZUÉLIEN NICOLAS MADURO INCULPÉ AUX USA POUR “NARCO-TERRORISME”

WASHINGTON - Les Etats-Unis ont annoncé jeudi l’inculpation de Nicolas Maduro pour “narco-terrorisme” et proposent une récompense susceptible d’atteindre 15 millions de dollars pour quiconque contribuera à l’arrestation et à la condamnation du président vénézuélien.

Le procureur général américain, William Barr, l’a formellement accusé, lui et ses proches, de s’être entendu avec un groupe armé d’extrême gauche colombien pour “inonder le marché américain de cocaïne”.

Jorge Arreaza, le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, a déploré une tentative “désespérée” de “l’élite de Washington”.

Comme plusieurs dizaines d’autres pays du monde, les Etats-Unis considèrent le dirigeant de l’opposition Juan Guaido comme président légitime du Venezuela, mais Nicolas Maduro bénéficie toujours du soutien de la Russie, de la Chine et de Cuba.

—-

LE FONDS ACTIVISTE AMBER CAPITAL DÉFIE ARNAUD LAGARDÈRE

PARIS - Amber Capital a annoncé jeudi qu’il demanderait un renouvellement total du conseil de surveillance de Lagardère lors de la prochaine assemblée générale du groupe, appelant à un “référendum” sur la gestion du groupe par Arnaud Lagardère le 5 mai.

Depuis plus de quatre ans, le fonds britannique, devenu premier actionnaire de Lagardère avec 16,4% du capital, dénonce la gestion et les performances boursières du groupe présent dans l’édition, les boutiques d’aéroport (travel retail) et les médias.

Le fonds activiste demande également l’abandon de la gestion en commandite, une simplification de la structure du groupe, la réduction des coûts de la holding ainsi qu’une révision de la politique de dividende.

Amber Capital avait déjà tenté en 2018 d’infléchir la composition du conseil, sans y parvenir. Il essaie également, sans résultat jusqu’à présent, d’obtenir la publication des comptes de Lagardère Capital & Management, holding personnelle d’Arnaud Lagardère, en vue de faire la lumière sur sa dette.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below