March 15, 2020 / 9:59 PM / 4 months ago

La Fed baisse les taux et relance le QE, les banques centrales mobilisées

* Le taux des “fed funds” réduit de 100 points de base

* La Fed va acheter pour $700 mds d’obligations

* Elle appelle les banques à prêter plus

* Action coordonnée pour les financements en dollars (Actualisé avec conférence de presse de Powell)

par Howard Schneider, Lindsay Dunsmuir et Ann Saphir

WASHINGTON, 16 mars (Reuters) - La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé dimanche une nouvelle baisse surprise de ses taux d’intérêt, la relance de ses achats de titres sur les marchés et une action coordonnée avec les autres grandes banques centrales pour fournir des liquidités en dollars aux marchés, de nouvelles mesures d’urgence destinées à soutenir l’économie mondiale face à la propagation du coronavirus.

Plus surprenant encore, ce qui illustre l’ampleur de la menace, la banque centrale américaine a appelé les établissements de crédit à puiser dans les centaines de milliards de dollars de fonds propres et de liquidités mis en réserve depuis la crise financière pour accroître leurs prêts aux entreprises et aux ménages.

“Le virus a un impact profond sur les gens, aux Etats-Unis et dans le monde entier”, a déclaré le président de la Fed, Jerome Powell, lors d’une téléconférence dimanche.

“Nous allons vraiment utiliser nos outils pour faire ce que nous devons faire”, a-t-il ajouté, en soulignant que la banque centrale entendait agir “fort” et qu’elle pourrait augmenter ses achats de titres et recourir à d’autres instruments pour assurer le bon fonctionnement des marchés et du crédit.

La fourchette de taux des “fed funds” est réduite de 100 points de base pour revenir entre 0% et 0,25%. La Fed va en outre acheter pour au moins 700 milliards de dollars (625 milliards d’euros environ) de bons du Trésor et de prêts immobiliers titrisés (MBS) sur les marchés au cours des semaines à venir.

“Le comité prévoit de maintenir cette fourchette cible jusqu’à ce qu’il soit convaincu que l’économie a résisté aux récents événements et qu’elle est en bonne voie pour atteindre ses objectifs en matière d’emploi et de stabilité des prix”.

Parallèlement, la Fed, la Banque centrale européenne, la Banque du Japon, la Banque d’Angleterre, la Banque du Canada et la Banque nationale suisse vont agir de concert afin d’améliorer l’approvisionnement des marchés en liquidités libellées en dollars des Etats-Unis.

Le taux appliqué aux opérations menées dans le cadre de ces accords sera abaissé de 25 points de base et les banques centrales lanceront des opérations hebdomadaires à 84 jours, en plus des opérations d’une durée d’une semaine déjà offertes.

“Les nouvelles conditions en termes de taux et de durée resteront en place aussi longtemps qu’elles demeureront appropriées pour soutenir le bon fonctionnement des marchés de financement en dollars des Etat-Unis”, précise leur communiqué commun.

LE DOLLAR BAISSE, NOUVELLE BAISSE EN VUE À WALL STREET

Les signes de tensions s’étaient multipliés ces derniers jours sur le marché des financements en dollars, un phénomène déjà observé lors de la grande crise financière.

La Fed a déjà réduit les taux d’intérêt d’un demi-point de pourcentage le 3 mars lors d’une réunion d’urgence, la première réduction de taux en dehors d’une réunion de politique monétaire depuis la crise financière de 2008.

Parmi les mesures annoncées dimanche pour améliorer la liquidité du système financier américain figurent une baisse du taux d’escompte de 150 points de base, à 0,25%, qui vise à encourager les banques à utiliser sa facilité de prêt d’urgence, et une réduction du ratio de réserves obligatoires, ramené à zéro à compter du 26 mars.

“Cette mesure supprime les obligations de réserves pour des milliers d’institutions de dépôt et elle contribuera à soutenir les prêts aux ménages et aux entreprises”, explique la Fed.

Le comité de politique monétaire (FOMC) de la banque centrale réuni dimanche tient lieu de celui initialement prévu mardi et mercredi, a précisé Jerome Powell.

“La Fed confirme sa pro-activité et reste disposée à intervenir davantage pour éviter que la récession économique à venir ne se traduise en risque systémique”, commente Arthur Jurus, chef économiste de Landolt & Cie.

Donald Trump, le président américain, s’est félicité des décision de la Fed, parlant de “bonnes nouvelles” et se disant “très heureux”. Il avait critiqué l’institution en fin de semaine après l’annonce d’une baisse de taux de la Banque d’Angleterre et de nouvelles mesures d’assouplissement de la politique monétaire de la BCE.

Sur le marché des changes, le dollar cédait près de 2% face au yen et plus de 0,5% face à l’euro après ces annonces. Sur les marchés actions, les contrats à terme sur les principaux indices de Wall Street préfiguraient une nouvelle baisse de près de 5% lundi et à Tokyo, le Nikkei était indiqué en repli de plus de 4%. (Howard Schneider, Lindsay Dunsmuir et Ann Saphir; version française Blandine Hénault et Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below