March 4, 2020 / 2:39 PM / 4 months ago

CORR-LEAD 1-Face au coronavirus, l'Italie envisage de fermer les écoles et universités

(Bien lire que l’Italie envisage seulement de fermer les écoles et universités)

ROME, 4 mars (Reuters) - Le gouvernement italien envisage de fermer les écoles et universités dans tout le pays jusqu’à la mi-mars dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, a-t-on appris mercredi de source gouvernementale.

La fermeture entrerait en vigueur jeudi, mais la décision n’a pas encore été finalisée, a précisé le ministre de l’Education.

Une mesure similaire s’applique déjà depuis une dizaine de jours aux régions les plus affectées par l’épidémie, dans le nord de l’Italie, où deux “zones rouges” ont parallèlement été mises en quarantaine, l’une englobant dix localités en Lombardie, l’autre, plus restreinte, en Vénétie.

Ces dispositions n’ont pas empêché le virus de se propager.

Au dernier pointage, mardi, l’agence de Protection civile comptabilisait plus de 2.500 cas confirmés, dont 79 mortels. Et le virus est présent dans 19 des 20 régions italiennes.

Un projet de décret, que Reuters a pu consulter, propose par ailleurs “la suspension des événements de toute nature qui impliquent la concentration de personnes et ne permettent pas le respect d’une distance de sécurité d’au moins un mètre”.

Le texte prévoit notamment la fermeture des cinémas et des théâtres.

La fermeture projetée des écoles et universités ne figure pas dans ce décret.

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, devrait formaliser ce nouvel arsenal de lutte contre la propagation du virus après une réunion prévue ce mercredi avec des gouverneurs régionaux.

Autre signe de l’inquiétude croissante, le ministre des Sports a déclaré mercredi qu’il était probable que le gouvernement ordonne que tous les matches de football de Série A, le championnat de première division, se jouent à huis clos.

L’organisation patronale représentant les acteurs du tourisme, Confturismo, a estimé mercredi que le secteur était “à genoux”.

Il s’attend à une baisse de l’ordre de 32 millions du nombre de touristes étrangers et italiens sur les douze mois allant jusqu’à mars, ce qui représenterait un manque à gagner que la Confturismo chiffre à 7,4 milliards d’euros. (Giuseppe Fonte, Gavin Jones et Angelo Amante version française Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below