February 17, 2020 / 11:22 AM / 6 months ago

Coronavirus-Des centaines de croisiéristes recherchés après un test positif

* Une Américaine testée positive au-delà de 14 jours

* Des centaines de personnes à localiser

KUALA LUMPUR, Malaisie/SIHANOUKVILLE, Cambodge, 16 février (Reuters) - D es centaines d’ex-passagers du navire de croisière MS Westerdam ayant accosté la semaine dernière au Cambodge après avoir été refusé par plusieurs ports de la région en raison des craintes autour du coronavirus Covid-19 sont désormais recherchés après qu’une Américaine présente à bord a été testée positive à ce virus en Malaisie.

Holland America Line, filiale du croisiériste Carnival et propriétaire du MS Westerdam, a expliqué dans un communiqué travailler avec les autorités de plusieurs pays pour localiser les personnes concernées.

“Les passagers qui sont déjà rentrés chez eux seront contactés par leurs autorités sanitaires locales et des informations complémentaires leur seront communiquées”, déclare-t-elle dans un communiqué.

La compagnie de croisière a précisé qu’aucun des autres 1.454 passagers et 802 membres d’équipage n’avait déclaré de symptômes.

Cet épisode, qui renforce les craintes de propagation du virus à l’international, pourrait remettre en question les modalités de suivi et de quarantaine des personnes susceptibles d’avoir été exposées à ce virus, puisque cette femme de 83 ans avait passé la période présumée d’incubation de 14 jours.

Un premier test de dépistage du Covid-19 réalisé chez cette femme, arrivée vendredi par avion dans la capitale malaisienne Kuala Lumpur en provenance du port cambodgien de Sihanoukville, s’est avéré positif. Ce résultat a été confirmé par une nouvelle analyse réalisée samedi.

RISQUES DE PROPAGATION ?

Selon les autorités malaisiennes, sur les 145 anciens passagers du MS Westerdam arrivés en Malaisie, seule cette femme est contaminée par le Covid-19, les analyses effectuées chez son époux s’étant avérées négatives à deux reprises.

Mais 137 passagers asymptomatiques avaient déjà quitté Kuala Lumpur au moment de l’annonce de la confirmation des résultats des analyses du couple américain, les six autres ex-passagers du MS Westerdam étant alors en attente d’une correspondance.

La vice-Première ministre malaisienne Waz Azizah Wan Ismail, qui a communiqué ces chiffres dimanche, a précisé qu’aucun autre passager ne serait autorisé à quitter le pays “pour tenir compte du fait que tous ces passagers ont été en contact avec une personne contaminée”.

Des dizaines d’autres ex-passagers du MS Westerdam ont fait escale en Thaïlande avant de poursuivre leur voyage, ont indiqué des responsables thaïlandais.

Le MS Westerdam a accosté jeudi dernier au Cambodge après deux semaines d’errance en mer. Il s’était vu interdire l’accès à des ports thaïlandais, japonais, taïwanais, philippin et sur l’île américaine de Guam par crainte que certains des près de 1.500 passagers ou 800 membres d’équipage à bord ne soient contaminés par le coronavirus malgré des tests de dépistage tous négatifs.

Les nouveaux tests de dépistage et les examens médicaux réalisés après le débarquement des passagers s’étant également avérés négatifs, les autorités cambodgiennes les avaient autorisés à voyager.

Selon Holland America, 236 passagers et 747 membres d’équipage sont toujours à bord du bateau dans le port de Sihanoukville. D’autres sont hébergés dans des hôtels de la capitale cambodgienne Phnom Penh.

Un autre navire appartenant à Carnival, le Diamond Princess, se trouve en quarantaine dans le port japonais de Yokohama depuis le 3 février.

Sur les 3.700 personnes présentes à bord, 400 cas de contamination par le coronavirus ont été recensés.

Les Etats-Unis ont affrété un avion pour rapatrier des Américains présents à bord de ce navire qui constitue le principal foyer de Covid-19 hors de Chine continentale. Le Canada et Hong Kong ont aussi fait part de leur intention d’organiser le rapatriement de leurs ressortissants. (Ebrahim Harris et A. Ananthalakshmi à Kuala Lumpur, Matthew Tostevin et Clare Baldwin à Sihanoukville, Prak Chan Thul à Phnom Penh; version française Myriam Rivet, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below