January 23, 2020 / 9:21 AM / 2 months ago

Le Liban en quête de prêts à taux bonifiés-ministre

BEYROUTH, 23 janvier (Reuters) - Le ministre libanais des Finances, Ghazi Wazni, annonce, dans des propos rapportés jeudi par la presse, que son pays cherche à obtenir entre 4 à 5 milliards de dollars de prêts bonifiés pour financer l’achat de blé, de carburant et de médicaments.

“Cette injection permettra de couvrir les besoins du pays pendant un an et aidera également à réduire le cours du dollar américain”, a-t-il déclaré dans les colonnes du quotidien libanais anglophone Daily Star.

Le Liban, où plus du quart de la population vit sous le seuil de pauvreté et qui affiche une dette publique représentant 150% de son PIB, connaît sa pire crise économique depuis la guerre civile des années 1975-1990. La situation s’est encore dégradée avec le mouvement de contestation entamé mi-octobre.

Désigné avant Noël pour succéder à Saad Hariri - qui avait démissionné sous la pression de la rue -, le Premier ministre Hassan Diab a dévoilé mardi la composition de son gouvernement avec lequel il espère rétablir la confiance et obtenir des financements des donateurs internationaux.

Lors d’une conférence à Paris en 2018, le Liban avait obtenu plus de 11 milliards de dollars de promesses de dons ou de prêts de la communauté internationale en contrepartie de promesses de réformes structurelles, mais faute d’avancée sur ce point, les fonds n’ont jamais été versés. (Eric Knecht, version française Marine Pennetier, édité par Simon Carraud)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below