January 22, 2020 / 9:48 AM / 2 months ago

Retraites-"Port mort" à Marseille, la CGT multiplie les actions

MARSEILLE, 22 janvier (Reuters) - La CGT, qui multiplie les actions contre le projet gouvernemental de réforme des retraites, a lancé mercredi une nouvelle opération “port mort” à Marseille, tandis que l’usine hydro-électrique de Grand’Maison (Isère) a été mise à l’arrêt mardi matin.

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a cautionné cette nouvelle stratégie en refusant de condamner les coupures de courant sauvages pratiquées par la CGT Energie cette semaine. “Ce n’est pas de la délinquance. (...) Quand il y a des gens en grève, il y a des conséquences”, a-t-il justifié mercredi sur BFM TV et RMC.

L’opération “port mort”, déjà menée la semaine dernière, est prévue pour durer jusqu’à vendredi, jour d’une nouvelle manifestation contre le projet de loi qui sera présenté en conseil des ministres, a-t-on indiqué de source syndicale.

Dockers et employés du port ont bloqué les accès au Grand Port Maritime de Marseille (GPMM).

“Les bateaux peuvent entrer et sortir du port mais ne sont pas traités”, a dit à Reuters Pascal Galéoté, secrétaire de la CGT du port de Marseille. “D’autres actions sont déjà prévues pour la semaine prochaine.”

Selon la Chambre de commerce et d’industrie de Marseille, le conflit a déjà coûté 100 millions d’euros, dont 33 millions de pertes directes pour l’économie locale, 25 millions de taxes non encaissées et environ 40 millions de surcoût pour les chargeurs contraints de rejoindre d’autres ports.

Depuis début janvier, douze escales de paquebots de croisière ont été annulées, ce qui représente environ 8.800 passagers en tête de ligne, et plus de 30.000 passagers ont été affectés, selon le Club de la croisière Marseille Provence.

En Isère, la centrale de Grand’Maison, la plus puissante centrale hydro-électrique de France exploitée par EDF, a été mise à l’arrêt mardi matin mais fonctionnait de nouveau normalement mercredi matin.

“Les grévistes avec la CGT se sont installés en piquet de grève reconductible pour une durée indéterminée. Ils décideront dans les jours qui viennent des suites à donner au mouvement”, déclare la CGT Energie dans un communiqué.

La fédération nationale des mines et de l’énergie de la CGT annonce la venue de Philippe Martinez ce mercredi à la mi-journée à la centrale nucléaire de Gravelines (Nord). “Il va faire tout noir”, peut-on lire dans un communiqué.

“Nous encourageons à amplifier les mouvements de grève. Je soutiens pleinement des formes de mobilisation contestées par la direction”, a dit le secrétaire général de la CGT sur BFM TV et RMC.

Le dirigeant syndical s’est en revanche dissocié de la coupure de courant pratiquée lundi au siège parisien de la CFDT. La CGT Energie a revendiqué une autre coupure d’électricité qui a affecté mardi matin le sud de la région parisienne, dont le marché de Rungis et l’aéroport d’Orly.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a accusé mardi la CGT de méconnaître la démocratie et la loi. (Rédaction de Paris avec Marc Leras à Marseille, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below