for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

L'Europe monte, la Chine rassure mais Casino déçoit

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse vendredi après de nouveaux records à Wall Street et l’annonce rassurante d’une croissance chinoise en ligne avec les attentes.

Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse vendredi. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,72% 9h00 GMT, à un plus haut depuis juillet 2007. À Francfort, le Dax prend 0,54% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,48%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,72% à 6.082,22 points vers 9h00 GMT, à un plus haut depuis juillet 2007. À Francfort, le Dax prend 0,54% et à Londres, le FTSE s’octroie 0,48%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,61%, le FTSEurofirst 300 de 0,73% et le Stoxx 600 de 0,59%.

Le produit intérieur brut (PIB) chinois a progressé de 6,0% en rythme annuel sur les trois derniers mois de 2019, selon les données officielles, soit une hausse conforme au consensus et identique à celle constatée au trimestre précédent.

Sur l’ensemble de l’année 2019, la croissance chinoise a ralenti à un plus bas de près de trente ans sur fond de guerre commerciale et de morosité de l’investissement. De nouvelles mesures de soutien sont attendues de la part de Pékin en 2020 pour éviter un ralentissement plus marqué de l’économie.

Parallèlement, la production industrielle chinoise est ressortie au-dessus des attentes, en hausse de 6,9% sur un an en décembre, les ventes au détail ont fait mieux qu’attendu à +8% et les investissements ont augmenté.

“Les statistiques chinoises et l’accord commercial de ‘phase 1’ entre Pékin et Washington suscitent un certain optimisme et lèvent en partie les incertitudes pesant sur l’économie mondiale”, a commenté Craig Erlam, analyste chez OANDA.

Sur le reste de l’agenda économique du jour, les investisseurs suivront notamment les chiffres de l’inflation en zone euro en décembre, à 10h00 GMT, et la production industrielle américaine, à 14h15 GMT.

Sur le front commercial, les échanges entre Bruxelles et Washington pourraient s’apaiser au grand soulagement des investisseurs qui s’inquiètent de voir Donald Trump taxer les importations de voitures aux Etats-Unis.

Le commissaire européen au Commerce, Phil Hogan, a fait savoir jeudi que ses réunions avec de hauts représentants de l’administration américaine ont marqué un “bon début” pour la remise à plat des relations commerciales entre l’Union européenne et les Etats-Unis, mais que du travail restait à accomplir.

VALEURS

Cette déclaration de Phil Hogan contribue au rebond du secteur automobile qui gagne 1,01% mais affiche sur la semaine toujours une baisse de 2,5%.

A Paris, Renault avance de 2,19% après avoir renoué avec la croissance de ses ventes en fin d’année grâce à ses nouveaux lancements.

Casino chute de 11,15%, à un plus bas depuis août, après la révision à la baisse de son estimation de croissance de son bénéfice d’exploitation en France en 2019..

Autre baisse importante à la Bourse de Paris, celle de Fnac Darty, qui a touché en séance un creux depuis cinq ans, après avoir estimé que les grèves avaient eu un impact de 70 millions d’euros sur le chiffre d’affaires de décembre.

Plusieurs avis d’analystes animent également la cote parisienne: Sodexo (+1,5%) profite d’un relèvement de recommandation de Berenberg à l’achat. Schneider gagne 1,94% et Nexans 4,4% portés par le relèvement des recommandations de SocGen à l’achat sur les deux titres.

Dans le reste de l’Europe, Richemont, propriétaire des joailliers Cartier et Van Cleef & Arpels, prend 5,16% après la publication de ses résultats trimestriels.. Dans son sillage, Swatch prend 2,46%.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a terminé en hausse de 0,45% et a touché en séance un pic de 15 mois, soutenue par des statistiques chinoises encourageantes et le repli du yen, qui favorise les valeurs exportatrices.

En Chine, les indices actions ont réduit leurs gains en fin de séance pour terminer proche de l’équilibre: le SSE Composite à Shanghai a avancé de 0,1% après avoir pris 0,6% et le CSI 300, qui regroupe les principales capitalisations de Chine continentale, a également gagné 0,1%.

A WALL STREET

La Bourse de New York a encore battu ses records jeudi, une salve d’indicateurs macroéconomiques positifs pour l’économie américaine et les résultats trimestriels de la banque Morgan Stanley (+6,6%) ayant contribué à renforcer l’optimisme ambiant au lendemain de la signature d’un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

La tendance a aussi été soutenue par les valeurs technologiques dont l’indice sectoriel a gagné 1,4%, à un plus haut historique.

Le Dow Jones a pris 0,92%. Le S&P-500, plus large et principale référence des investisseurs, a gagné 0,84% à 3.316,81, franchissant pour la première fois le seuil des 3.300 points. Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a avancé de 1,06%.

CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar est stable face un panier de devises internationales mais il avance à un plus bas de huit mois face au yen, en réaction à l’annonce jeudi d’une série d’indicateurs positifs aux Etats-Unis.

L’euro se traite autour de 1,1135 dollar.

Le yuan est orienté à la hausse face au billet grâce aux statistiques chinoises. Il a atteint sur le marché “onshore” son plus haut niveau en six mois à 6,8660 pour un dollar.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans gagne deux points de base, à 1,8232%, après en avoir déjà pris deux la veille après la publication des statistiques américaines.

Dans les premiers échanges en Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans remonte à -0,209%, gagnant à peine un point de base.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en légère hausse: le Brent prend 0,43% à 64,9 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) monte de 0,34% à 58,72 dollars.

Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up