January 10, 2020 / 4:59 PM / 13 days ago

Carole Ghosn devrait être entendue par la justice libanaise

BEYROUTH, 10 janvier (Reuters) - L’épouse de Carlos Ghosn sera entendue à son tour par le parquet de Beyrouth une fois que la justice libanaise aura reçu un mandat d’arrêt d’Interpol, a fait savoir vendredi le ministre libanais de la Justice, Albert Serhan.

Carole Ghosn, soupçonnée par la justice japonaise d’avoir fait de fausses déclarations, “sera soumise aux mêmes procédures que (son époux) quand la notice rouge d’Interpol nous sera parvenue”, a déclaré le ministre libanais dans un communiqué.

L’ancien président de Renault et de Nissan , qui s’est réfugié il y a une dizaine de jours dans le pays de son enfance pour échapper aux poursuites lancées contre lui à Tokyo, a été interrogé jeudi par les enquêteurs libanais.

La justice a prononcé dans la foulée à son encontre une interdiction de quitter le territoire.

L’ex-patron conteste les accusations de malversations judiciaires qui pèsent sur lui au Japon.

La justice nippone a émis mardi un mandat d’arrêt contre Carole Ghosn. (Hoda Monem, version française Simon Carraud)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below