January 3, 2020 / 7:37 PM / in 3 months

La Fed pense que les taux resteront stables "un certain temps"-minutes

WASHINGTON, 3 janvier (Reuters) - Les responsables de la Réserve fédérale sont convenus lors de leur dernière réunion de politique monétaire en 2019 que les taux d’intérêt resteraient probablement stables pendant “un certain temps” aux Etats-Unis, montre le compte rendu de leurs discussions publié vendredi.

Ces “minutes” de la réunion des 10 et 11 décembre montrent aussi que les responsables de politique monétaire aux Etats-Unis se préparent à débattre d’éventuelles modifications dans leur gestion de la liquidité sur les marchés financiers.

Alors que les comptes rendus des réunions de la Fed permettent généralement de distinguer des camps opposés dans l’évolution de la politique monétaire aux Etats-Unis, celui publié vendredi témoigne au contraire du consensus existant entre les participants sur le fait que la Réserve fédérale a suffisamment agi en 2019 pour préserver l’économie américaine d’une récession en abaissant ses taux à plusieurs reprises l’an dernier.

“Les participants ont jugé qu’il serait approprié de maintenir la fourchette d’objectifs de taux des fonds fédéraux”, est-il écrit dans le compte rendu de la réunion, à l’issue de laquelle la Fed a laissé sa politique monétaire inchangée et laissé entendre que les taux d’intérêt ne devraient pas bouger l’an prochain.

Les participants considèrent que le niveau actuel des taux “restera probablement approprié pendant un certain temps” si l’économie américaine conserve sa trajectoire, montrent les minutes.

Plusieurs responsables de la Fed ont aussi proposé de débattre à l’avenir de sujets tels que “le rôle potentiel d’un mécanisme permanent de prise en pension”.

Après un tarissement inattendu des liquidités sur le marché interbancaire américain en septembre, le taux d’emprunt au jour le jour pour les institutions financières avait grimpé jusqu’à 10%, soit plus de quatre fois le principal taux directeur de la Fed à l’époque. La banque centrale avait alors lancé des injections quotidiennes de liquidités via des opérations de prises en pension (“repo”).

Par ce mécanisme, la Fed a fourni environ 50 milliards de dollars (44,8 milliards d’euros) par jour de crédit à court terme aux banques. Elle a ensuite annoncé en octobre qu’elle achèterait pour 60 milliards de dollars par mois de bons du Trésor à court terme pour assurer le maintien de réserves “abondantes” dans le système bancaire.

Désormais, les responsables de la Fed doivent se prononcer sur la poursuite des opérations quotidiennes de prises en pension ou sur leur remplacement par un mécanisme permanent. Ils doivent aussi débattre de l’avenir de ces achats mensuels de bons du Trésor. (version française Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below