December 26, 2019 / 2:54 PM / a month ago

BOURSE-Nouveaux records à Wall Street après Noël

PARIS, 26 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en légère hausse jeudi avec un record pour le S&P-500 et le Nasdaq après la pause des fêtes de Noël, toujours soutenue par la détente des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

L’indice Dow Jones gagne 57 points, soit 0,2%, à 28.572,45 points et le Standard & Poor’s 500 progresse de 0,25% à 3.231,44 points, un record.

Le Nasdaq Composite, qui enchaîne sa onzième séance de hausse, prenait 0,20% à 8.970,54 points à l’ouverture, là encore un niveau sans précédent.

Au lendemain de Noël, les investisseurs américains ont reçu en cadeau la confirmation par Pékin de la signature prochaine d’un accord avec Washington sur le commerce, attendue pour le mois de janvier.

L’apaisement des tensions commerciales combiné à l’assouplissement de la politique monétaire de la Réserve fédérale et à de solides statistiques américaines ont propulsé les indices à des niveaux records au cours de ces dernières semaines.

Le S&P-500 s’achemine vers un gain de près de 30% depuis le début de l’année et pourrait signer sa plus forte performance annuelle depuis six ans.

Sur le front de la macroéconomie, les investisseurs ont pris connaissance d’une baisse des inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière, confirmant la vigueur du marché de l’emploi.

En Bourse, l’indice S&P de la distribution prend 0,58%, l’une des plus fortes hausses sectorielles, grâce à la publication d’une étude Mastercard montrant que les ventes en ligne pendant les fêtes n’ont jamais été aussi importantes aux Etats-Unis. Amazon gagne 1,18%, à un pic d’un mois.

La séance reste globalement peu animée en l’absence des marchés européens, fermés au lendemain de Noël. Les places boursières en Europe rouvriront vendredi.

Sur le marché pétrolier, le Brent évolue à un plus haut de trois mois grâce notamment à la publication des chiffres hebdomadaires de l’American Petroleum Institute (API) montrant une baisse plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis (-7,9 millions de barils contre -1,83 million attendu par le consensus).

Le Brent monte à 67,62 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,62% à 61,49 dollars.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Laetitia Volga, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below