December 19, 2019 / 12:38 PM / 7 months ago

LEAD 1-Boris Johnson promet de transformer en profondeur le Royaume-Uni

* Le Premier ministre britannique a présenté son programme de gouvernement lors du discours de la reine

* Le Brexit au 31 janvier, priorité numéro un

* Le financement du système de santé sera pérennisé par la loi (Actualisé après le discours de la reine)

par Elizabeth Piper, William James et Kylie MacLellan

LONDRES, 19 décembre (Reuters) - Le Premier ministre britannique Boris Johnson a présenté jeudi son programme de gouvernement, lu par la reine Elisabeth devant le Parlement de Westminster, en promettant une transformation en profondeur du Royaume-Uni articulée autour du Brexit.

Devant les parlementaires réunis dans la Chambre des Lords pour ce “discours de la reine”, Elisabeth II a détaillé les priorités de l’exécutif pour la législature qui s’ouvre et les lois qu’il souhaite voir adoptées par la Chambre des communes, où les conservateurs disposent d’une large majorité de 80 élus sur 650 depuis les élections législatives du 12 décembre.

“Nous n’avons pas de temps à perdre et nous commençons immédiatement avec le discours de la reine le plus radical depuis une génération pour répondre aux priorités du peuple britannique”, a déclaré Boris Johnson en préambule.

A l’issue du scrutin, Boris Johnson, qui a réussi à faire basculer de nombreux bastions travaillistes du nord et du centre de l’Angleterre du côté des tories, avait affirmé qu’il dirigerait un “gouvernement du peuple” et tiendrait sa promesse de faire sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne le 31 janvier 2020.

Dans son programme énoncé par la reine, le Premier ministre fait de la réalisation du Brexit à cette date la priorité numéro un de son gouvernement.

Il précise que le Withdrawal Agreement Bill (WAB), qui doit permettre de transposer dans la loi les termes de l’accord de retrait négocié par Johnson avec Bruxelles, exclura l’hypothèse d’une prolongation de la période de transition post-Brexit au-delà du 31 décembre 2020.

Il ajoute que Londres négociera avec l’UE un nouvel accord commercial avant cette date tout en laissant entendre qu’elle négociera en parallèle d’autres accords de libre-échange.

Le WAB devrait être présenté aux Communes dès vendredi, selon le 10, Downing Street. Le gouvernement compte également soumettre aux élus des lois liées au Brexit relatives au commerce, à l’agriculture et à la pêche.

FINANCER LE NHS

Autre priorité du gouvernement Johnson, le service public de santé (NHS), dont il s’engage à pérenniser le financement par la loi, ce qui aboutira à une hausse de son budget de l’ordre de 33,9 milliards de livres par an d’ici 2023-24, rompant avec neuf ans d’austérité imposées au pays par son camp. Le service public de santé, cher au coeur des Britanniques, enchaîne les déficits depuis plusieurs années.

Boris Johnson promet également une loi sur l’emploi qui “protégera et renforcera les droits des travailleurs quand le Royaume-Uni aura quitté l’UE”, ainsi qu’une nouvelle législation sur l’immigration qui mettra en place un système par points s’appuyant sur les “talents et contributions” afin d’attirer “les personnes les meilleures et les plus brillantes du monde entier”. Le système, destiné à restreindre l’immigration des personnes peu qualifiées, correspond à une promesse de campagne du Premier ministre.

Face aux risques de désunion du royaume consécutifs aux positions anti-Brexit de l’Ecosse ou de l’Irlande du Nord, Boris Johnson exclut, comme il en a la prérogative, tout nouveau référendum d’autodétermination en Ecosse, réclamé par la cheffe de l’exécutif écossais Nicola Sturgeon.

Le Premier ministre promet encore d’améliorer l’éducation, d’investir 100 milliards de livres dans les infrastructures et la technologie et s’engage à procéder au plus important réexamen de la politique de défense et de sécurité du royaume et de sa place dans le monde depuis la fin de la Guerre froide, réexamen qui impliquera l’armée, les services antiterroristes et les services de renseignement.

“Je suis touché par la confiance que des millions d’électeurs ont placée la semaine dernière dans ce gouvernement. Il est temps de rendre la pareille”, a martelé Boris Johnson dans son préambule.

“Notre ambition n’est rien de moins que la transformation complète de notre pays pour le meilleur.” (version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Henri-Pierre André)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below