November 22, 2019 / 8:54 AM / 22 days ago

Europe/PMI-La croissance du privé ralentit, les services à la peine

(Actualisé avec PMI “flash” pour le Royaume-Uni)

PARIS, 22 novembre (Reuters) - Principaux résultats provisoires des enquêtes d’IHS Markit auprès des directeurs d’achat en Europe publiés vendredi:

* ZONE EURO-BAISSE INATTENDUE DU PMI “FLASH” COMPOSITE

LONDRES - La croissance du secteur privé dans la zone euro a ralenti en novembre, la contraction du secteur manufacturier pesant sur l’activité de celui des services, montrent les premiers résultats des enquêtes mensuelles d’IHS Markit.

L’indice PMI “flash” composite, qui regroupe l’industrie et le tertiaire, recule à 50,3 après 50,6 en octobre alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters l’attendaient en hausse à 50,9.

Il se rapproche ainsi du seuil de 50 en dessous duquel il traduirait une contraction.

Le PMI “flash” des services est revenu à son plus bas niveau depuis dix mois à 51,5 après 52,2, un niveau inférieur aux estimations les plus pessimistes du consensus, qui le donnait à 52,5.

Celui de l’industrie manufacturière s’est en revanche légèrement amélioré à 46,6 après 45,9 et 46,4 attendu mais il continue de refléter une baisse de l’activité des entreprises du secteur.

Ces chiffres suggèrent une croissance de 0,1% du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au quatrième trimestre, précise IHS Markit, donc un ralentissement après la hausse de 0,2% du PIB enregistrée sur juillet-septembre.

Le sous-indice des nouvelles commandes traduit une contraction pour le troisième mois consécutif à 49,7 après 49,6 en octobre.

* ALLEMAGNE - LA DÉTÉRIORATION DU SECTEUR PRIVÉ S’ATTÉNUE

BERLIN - L’activité du secteur privé allemand est restée en contraction en novembre mais sa détérioration s’est légèrement atténuée, montrent les résultats préliminaires de l’enquête mensuelle réalisée par IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI).

L’indice composite, qui combine le secteur manufacturier et les services, remonte à 49,2 contre un consensus de 49,4 et après 48,9 en octobre.

Toujours nettement en contraction, l’activité manufacturière n’en a pas moins enrayé sa chute avec un indice à 43,8 contre 42,1 en octobre.

Résistants jusqu’à présent, les services ralentissent en revanche avec un indice à 51,3 contre un consensus de 52,0, après 51,6 en octobre.

“Bien qu’il fasse encore preuve d’une forme de résilience, le secteur des services croît modestement, à son rythme le plus lent depuis plus de trois ans”, commente Phil Smith, économiste d’IHS Markit.

“Le secteur manufacturier, lui, reste fermement en contraction mais nombre de ses indicateurs évoluent dans la bonne direction et le pire paraît passé, à moins de chocs à venir.”

* FRANCE - LE SECTEUR PRIVÉ REPART LENTEMENT

PARIS - La croissance du secteur privé a légèrement accéléré en novembre en France, la deuxième économie de la zone euro faisant preuve de résistance dans un environnement perturbé par les tensions commerciales.

L’indice composite, qui combine le secteur manufacturier et les services, s’affiche à 52,7 contre 52,6 en octobre, selon les résultats préliminaires de l’enquête mensuelle réalisée par IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI).

L’indice “flash” de novembre est légèrement inférieur à un consensus à 52,8 mais ne s’en éloigne pas moins de la barre de 50 qui sépare contraction de la croissance.

L’amélioration provient principalement du secteur manufacturier avec un indice à 51,6 contre 50,7 en octobre. L’indice des services reste inchangé à 52,9.

“Les dernières données apportent de bonnes nouvelles pour un secteur manufacturier dont la croissance est atone depuis plus d’un an”, commente Eliot Kerr, économiste d’IHS Markit, en notant la hausse des nouvelles commandes.

* ROYAUME-UNI - PIRE ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ DEPUIS 2016

LONDRES - La baisse de l’activité du secteur privé s’est amplifiée en novembre, dans l’industrie manufacturière comme dans les services, montrent les premiers résultats des enquêtes mensuelles d’IHS Markit.

L’indice PMI “flash” des services a reculé à 48,6 après 50,0 en octobre, son plus bas niveau depuis juillet 2016, juste après le référendum sur la sortie du pays de l’Union européenne.

Celui du secteur manufacturier est tombé à 48,3 après 49,6 le mois dernier avec la fin du mouvement d’accumulation des stocks lié à la sortie de l’UE un temps prévue le 31 octobre.

Le PMI “flash” composite revient ainsi à 48,5 après 50,0 en octobre, lui aussi au plus bas depuis juillet 2016.

Ces chiffre font craindre une contraction de l’ordre de 0,2% du PIB britannique au quatrième trimestre, mais les indicateurs du privé ont eu tendance à surestimer le ralentissement économique global, atténué par la dépense publique.

Patrick Vignal et Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below