November 14, 2019 / 4:44 PM / 22 days ago

LEAD 1-France-Macron annonce des moyens supplémentaires pour l'hôpital

(Actualisé avec d’autres déclarations)

PARIS, 14 novembre (Reuters) - Le gouvernement présentera mercredi prochain un “plan d’urgence” en faveur de l’hôpital public avec notamment un investissement “plus fort et plus massif” qu’initialement prévu, a annoncé jeudi Emmanuel Macron, sans toutefois avancer de montants.

Huit mois après le début d’un mouvement social inédit dans les hôpitaux, la mobilisation se poursuit et une nouvelle journée de manifestations du personnel de santé des établissements publics s’est déroulée jeudi.

“J’ai entendu leur colère et leur indignation face à des conditions de travail qui sont parfois devenues impossibles, aux salaires compressés, aux rythmes effrénés”, a déclaré le chef de l’Etat français lors d’un déplacement à Epernay (Marne).

“J’ai demandé au gouvernement de travailler avec vigueur pour un plan d’action renforcée et des décisions fortes qui seront annoncées par le Premier ministre au sortir du conseil des ministres de mercredi prochain”, a-t-il ajouté.

“Ces décisions redonneront des marges de manoeuvre financières, plus de moyens mais pas seulement”, a-t-il poursuivi. “Nous devons investir et assumer investir plus fortement que nous n’avions au début envisagé de le faire parce que la situation est encore plus grave que celle que nous avions analysée”, a-t-il souligné, évoquant des investissements dans “les moyens, les sujets de personnel et d’amélioration de certaines rémunérations, d’appareillage médical”.

A l’heure où l’exécutif est confronté à plusieurs foyers de contestation sociale, Emmanuel Macron a insisté sur le fait que la crise à laquelle l’hôpital était confronté n’avait pas “commencé il y a un mois, six mois ou un an.”

“Nous en héritons et elle est le résultat d’années et d’années de mise sous tension qui ont fait peser sur l’hôpital l’essentiel de l’effort de maîtrise des dépenses de santé, elle résulte aussi d’une désorganisation collective de notre système de soins”, a-t-il déclaré.

Le plan “Ma santé 2022” présenté en septembre 2018, “est le bon”, “va dans la bonne direction” mais “ne va pas assez vite”, a-t-il souligné. “Il faut donc pouvoir compléter ce qui a été annoncé par une forme d’accélération, d’intensification, un plan d’urgence qui réponse à ce mal-être beaucoup plus vite”.

Les “montants, l’ampleur, les modalités techniques et le calendrier” seront dévoilés mercredi, a précisé Emmanuel Macron, qui a assuré qu’il s’agirait d’un plan “conséquent et qui s’engagera jusqu’à la fin du quinquennat”. (Marine Pennetier, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below