November 7, 2019 / 10:39 AM / 13 days ago

Lufthansa prévoit de nouvelles réductions de coûts

BERLIN, 7 novembre (Reuters) - Le groupe aérien allemand Lufthansa a annoncé jeudi un plan de réduction de ses coûts dans ses filiales Austrian Airlines, Brussels Airlines et Lufthansa Cargo, se traduisant notamment par des coupes dans les effectifs, afin de doper ses bénéfices.

La compagnie est parallèlement confrontée à une grève de son personnel navigant commercial, qui entraînera l’annulation de 1.300 vols sur les 6.000 programmés jeudi et vendredi.

Ce mouvement, lié à la question des salaires et des retraites, est organisé à l’appel du syndicat UFO, qui promet de ne pas l’étendre aux autres compagnies du groupe.

Engagé dans une guerre des coûts déclarée par les compagnies à bas coûts Ryanair et easyJet, le géant du transport aérien a fait savoir qu’il visait de nouvelles économies, de l’ordre de 90 millions d’euros par an d’ici à la fin 2021, au sein d’Austrian Airlines.

Ce plan passera par des réductions d’effectifs, une standardisation de la flotte et la fermeture de certaines bases au profit du “hub” de Vienne. Environ 500 emplois pourraient être supprimés, selon une source interne.

Le titre Lufthansa, qui a chuté de 16% l’an dernier, gagnait plus de 8,8% peu avant 10h00 GMT.

“Dans un environnement de plus en plus exigeant, il est plus que jamais vital de prendre toutes les mesures en notre pouvoir et de réduire davantage les coûts, et ce de façon constante”, a justifié le directeur financier Ulrik Svensson.

Au sein de Brussels Airlines, certaines liaisons seront revues, l’administration sera rationnalisée et la flotte standardisée, selon Lufthansa.

Le groupe prévoit en outre de faire maigrir la flotte de Lufthansa Cargo, qui perdra ses dix Boeing MD-11 d’ici à la fin 2020.

L’entreprise a dévoilé un bénéfice opérationnel ajusté (EBIT) trimestriel en baisse de 8% à 1,3 milliard d’euros, un chiffre supérieur aux attentes des analyses (1,2 milliard d’euros), ainsi qu’une hausse de son chiffre d’affaires de 2%, à 10,2 milliards d’euros, un niveau là encore au-dessus du consensus. (Emma Thomasson et Ilona Wissenbach, version française Simon Carraud, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below