November 6, 2019 / 6:37 AM / 14 days ago

POINT MARCHÉS-Les Bourses européennes devraient marquer une pause (actualisé)

 (Actualisé avec contrats à terme, ouverture du marché obligataire en Europe)
    * Légère baisse en vue, le CAC 40 pourrait perdre environ 0,2%
    * L'optimisme autour de la trêve commerciale retombe un peu
    * Société générale publie des résultats inférieurs aux attentes

    par Laetitia  Volga
    PARIS, 6 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en légère baisse mercredi après la nette progression des dernières
séances, marquant une pause dans l'attente de nouvelles fraîches sur les
négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. 
    D'après les contrats à terme, le CAC 40 parisien pourrait perdre
0,14% à l'ouverture, le Dax à Francfort reculerait de 0,03% et le FTSE
à Londres de 0,27%.
    L'indice phare de la Bourse de Paris a terminé mardi à un pic de 12 ans et
le Stoxx 600 à un plus haut depuis juillet 2015, un élan favorisé par
des signes encourageants sur la possibilité d'un prochain accord commercial
entre les Etats-Unis et la Chine.
    Pékin presse Donald Trump d'annuler les taxes instaurées en septembre sur
112 milliards de dollars de produits chinois importés aux Etats-Unis, ont
confirmé mardi des sources à Reuters.
    "La guerre commerciale est la principale cause de l'affaiblissement de la
croissance mondiale depuis un an et demi. Nous aimerions voir une baisse des
droits de douane mais nous attendons toujours des signes plus clairs d'un
dénouement du conflit", a commenté Shane Oliver chez AMP Capital Investors.
    Du côté des indicateurs attendus dans la matinée, les investisseurs suivront
notamment la publication des indices PMI définitifs des services en zone euro et
en Allemagne au mois d'octobre et les chiffres des ventes au détail dans l'union
monétaire en septembre.
    Les commandes à l'industrie allemande ont augmenté nettement plus que prévu
au mois de septembre grâce au dynamisme de la demande intérieure, a annoncé
l'Office fédéral de la statistique.
    
    LES VALEURS A SUIVRE :
    Société générale, troisième banque française par la capitalisation
boursière, a fait état de résultats sous les attentes au troisième trimestre,
sous l'effet notamment de la restructuration en cours dans ses activités de
marché, mais la banque a encore renforcé ses fonds propres.
            
    A WALL STREET 
    Wall Street a terminé dans le désordre mardi, après avoir enchaîné les
records ces derniers jours grâce à un regain d'optimisme sur les négociations
commerciales sino-américaines et sur la conjoncture économique aux Etats-Unis.
    En petite hausse de 0,11%, le Dow Jones n'en a pas moins fini à un
nouveau plus haut historique, à 27.492,63 points.
    Le S&P-500 a en revanche perdu 0,12% et le Nasdaq Composite a
fini quasiment à l'équilibre (+0,02%).
    
    EN ASIE 
    La Bourse de Tokyo a terminé en légère hausse (+0,22%) et a touché
en séance un plus haut de 13 mois à la faveur des espoirs entourant le commerce
et du repli du yen, qui a favorisé les valeurs exportatrices. 
    L'annonce de la contraction de l'activité dans le secteur des services
japonais en octobre, une première en trois ans, a toutefois limité la
progression des indices actions.
    En Chine, le CSI 300 des grandes capitalisations recule d'environ 0,3% après
avoir touché la veille un plus haut niveau depuis la fin du mois d'avril.

        
    CHANGES 
    Le dollar se stabilise contre un panier de devises internationales après
avoir pris la veille près de 0,5% en raison de l'optimisme relatif entourant les
discussions entre Chinois et Américains.
    La hausse du billet vert a également été permise par l'accélération plus
forte que prévu de la croissance de l'activité du secteur des services aux
Etats-Unis en octobre, ce qui devrait encore apaiser les inquiétudes concernant
le ralentissement de l'économie américaine, après les bons chiffres de l'emploi
publiés vendredi. 
    L'euro est stable, à 1,1072 dollar, proche du creux de trois semaines touché
mardi à 1,106.
    
    TAUX 
    Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à 10 ans
recule légèrement, à 1,85%. En fin de séance mardi, il prenait près de six
points de base à 1,865%, un plus haut depuis la mi-septembre. 
    Dans les premiers échanges, le rendement du 10 ans allemand
poursuit sa remontée et avoisine -0,31%, proche d'un plus haut depuis la
mi-juillet.
        
    PÉTROLE 
    Après trois séances consécutives de hausse, les cours repartent à la baisse
en raison d'une augmentation plus importante que prévu des stocks hebdomadaires
de brut américain, selon les chiffres de l'American Petroleum Institute (API).
    Le baril de Brent recule de 0,6% à 62,58, après avoir touché la
veille un plus haut d'un mois et demi au-dessus de 63 dollars. Le brut léger
américain cède 0,54% sous 57 dollars.
    Le marché prendra connaissance dans l'après-midi des statistiques
hebdomadaires de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). 
       
    PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 6 NOVEMBRE
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 FR      08h50  Indice PMI des services        octobre     52,9          52,9*
                Indice PMI composite                       52,6          52,6*
 DE      08h55  Indice PMI Markit des          octobre     51,2          51,2*
                services (définitif)                                     
                Indice PMI Markit composite                48,6          48,6*
 EZ      09h00  Indice PMI Markit des          octobre     51,8          51,8*
                services (définitif)                                     
                Indice PMI Markit composite                50,2          50,2*
         10h00  Ventes au détail               septembre   +0,1%         +0,3%
                - sur un an                                +2,5%         +2,1%
 US      13h30  Productivité (1ère             T3          +0,9%         +2,3%
                estimation)                                              
                Coûts du travail                           +2,2%         +2,6%
 * estimation flash
    
    LA SITUATION SUR LES MARCHÉS
    (Certaines données peuvent accuser un léger décalage)

 (Édité par Henri-Pierre André et Bertrand Boucey)
  
 
 
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below