August 15, 2019 / 2:04 AM / 3 months ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 02H00 GMT (15/08)

USA-CHINE

TRUMP LIE COMMERCE ET DÉNOUEMENT “HUMAIN” À HONG KONG

WASHINGTON - Donald Trump a déclaré mercredi que la Chine souhaitait conclure un accord commercial avec les Etats-Unis mais que la priorité actuelle de Pékin devait être la question de Hong Kong, le président américain demandant au pouvoir chinois un dénouement “humain” à la crise dans la région administrative spéciale.

La Chine a assimilé mercredi le mouvement protestataire à Hong Kong à du “terrorisme”, au lendemain de nouvelles scènes violentes à l’aéroport de la ville.

Le trafic aérien a repris mercredi à Hong Kong après deux journées de perturbations qui ont engendré l’annulation de plus d’un millier de vols. La direction de l’aéroport a indiqué que son fonctionnement normal reprendrait jeudi et qu’un haut niveau de sécurité serait maintenu sur le site.

“Bien sûr que la Chine veut conclure un accord commercial”, a écrit Donald Trump sur Twitter mercredi soir. “Laissons les d’abord travailler humainement avec Hong Kong !”, a-t-il ajouté.

“J’ai ZÉRO doute sur le fait que si le président Xi veut résoudre rapidement et humainement le problème à Hong Kong, il peut le faire. Entretien personnel ?”, a poursuivi Trump.

Ce nouveau positionnement de Donald Trump fait suite à un débat au sein de la Maison blanche et du département d’Etat pour déterminer si les Etats-Unis apparaissaient trop complaisants avec la Chine, a dit une source informée, alors que les craintes d’une intervention militaire chinoise dans l’ancienne colonie britannique s’amplifient.

A PARIS, le ministère français des Affaires étrangères a appelé mercredi toutes les parties à renouer le dialogue afin de trouver une issue pacifique à la crise. La France s’était jusqu’ici montrée très discrète sur le sujet.

—-

GIBRALTAR VA RELÂCHER LE PÉTROLIER IRANIEN GRACE 1 - PRESSE

Gibraltar va laisser repartir jeudi le pétrolier iranien Grace 1 arraisonné début juillet par les Royal Marines au large de la possession britannique, rapporte le journal The Sun, citant des sources proches du chef de l’exécutif de Gibraltar.

D’après le quotidien britannique, Fabian Picardo ne va pas demander de prolongation de l’immobilisation du pétrolier car il a désormais l’assurance que le navire ne se rendra pas en Syrie en violation des sanctions européennes.

Le pétrolier iranien avait été saisi le 4 juillet au large du rocher de Gibraltar parce que les Britanniques le soupçonnent d’avoir violé les sanctions en vigueur contre la Syrie en transportant du pétrole pour ce pays, dont le régime est l’allié de Téhéran. L’Iran rejette ces accusations.

—-

GB-LE LABOUR APPELLE À UN VOTE SUR LA CONFIANCE À JOHNSON

LONDRES - Le Parti travailliste souhaite qu’un vote de confiance soit organisé au Parlement dès qu’il aura la certitude de pouvoir renverser le gouvernement de Boris Johnson et mettre en place un gouvernement provisoire avec pour objectif de repousser le Brexit au-delà du 31 octobre prochain.

Boris Johnson a promis de sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne au 31 octobre, avec ou sans accord de divorce avec Bruxelles, laissant entrevoir une confrontation à la Chambre des communes où les députés s’opposent à un “no deal”.

Dans une lettre adressée aux dirigeants des partis politiques et à des politiciens de haut rang, Jeremy Corbyn déclare que le gouvernement “strictement limité dans le temps” qu’il mettrait sur pied se chargerait de reporter le Brexit et d’organiser de nouvelles élections législatives.

Le chef de file de l’opposition travailliste écrit que le Labour ferait campagne sur la tenue d’un nouveau référendum sur les termes du Brexit, avec l’option de ne pas quitter l’UE, trois ans après que les Britanniques se sont prononcés en faveur d’une sortie du bloc.

—-

ITALIE

LA CRISE POLITIQUE ENTRE PARENTHÈSES LE TEMPS D’UN HOMMAGE

GÊNES - La crise politique qui agite l’Italie a été mise entre parenthèses mercredi le temps de rendre hommage à la mémoire des 43 personnes tuées dans l’effondrement du pont Morandi à Gênes il y a un an.

Le président de la République italienne Sergio Mattarella et les chefs de file des différents partis politiques se sont rassemblés pour une messe donnée à l’occasion du premier anniversaire de la tragédie.

Le 14 août 2018, alors qu’une forte pluie s’abat sur la région de Gênes, une portion d’environ 1,2 kilomètre du viaduc Morandi s’effondre entraînant des voitures et des camions dans une chute mortelle de 50 mètres.

Le ministre de l’Intérieur a provoqué la semaine passée une crise politique réclamant des élections anticipées qu’il espère remporter pour gouverner seul. Un débat devant le Sénat est prévu le 20 août.

—-

MIGRANTS-L’OPEN ARMS PEUT ENTRER EN ITALIE, DIT LA JUSTICE

ROME - Le navire humanitaire espagnol Open Arms avec à son bord 160 migrants récupérés en Méditerranée au large de la Libye doit être autorisé à entrer dans les eaux territoriales italiennes contrairement à ce que dit le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, a décidé mercredi la justice administrative.

Le ministre, qui dirige le parti d’extrême droite la Ligue, a fait savoir qu’il n’autoriserait pas le navire à entrer malgré la décision du tribunal administratif de Rome.

Matteo Salvini avait fait savoir mardi qu’il bloquerait l’Open Arms, ainsi que l’Ocean Viking, un navire affrété par les ONG Médecins sans Frontières (MSF) et SOS Méditerranée. Ce dernier navire a pour sa part recueilli quelque 350 migrants, également au large de la Libye.

L’association humanitaire espagnole Open Arms avait saisi la justice pour demander à ce que son navire soit autorisé à entrer en Italie sur la base du droit maritime international.

Dans leur décision, les magistrats ne précisent toutefois pas si le bateau doit être autorisé à accoster ni si les migrants peuvent débarquer.

—-

FRANCE-LE TAUX DE CHÔMAGE A ENCORE BAISSÉ AU 2E TRIMESTRE

PARIS - Le taux de chômage calculé selon les normes du Bureau international du travail (BIT) s’est replié de 0,2 point au deuxième trimestre en France, cette baisse, la troisième d’affilée, profitant à toutes les catégories d’âge, selon les données publiées mercredi par l’Insee.

Il est revenu à 8,2% de la population active, un plus bas depuis début 2009, en France métropolitaine, et 8,5% en incluant les départements d’Outre-mer (hors Mayotte), affichant là son niveau le plus faible depuis fin 2008.

L’institut a fait état depuis, la semaine dernière, d’une hausse de 0,3% de l’emploi salarié dans le secteur privé au 2e trimestre en France malgré un ralentissement de la croissance (+0,2%) par rapport aux trois premiers mois de l’année (marqués par un PIB en hausse de 0,3% et une augmentation de 0,5% de l’emploi salarié).

Sur un an, le taux de chômage se replie de 0,6 point sur le territoire métropolitain comme en intégrant les Dom.

—- PLAINTE POUR ABUS SEXUELS CONTRE L’ENTOURAGE DE JEFFREY EPSTEIN

NEW YORK - Une trentenaire new-yorkaise, qui dit avoir été sexuellement agressée à l’âge de 14 ans par l’homme d’affaires Jeffrey Epstein retrouvé mort la semaine dernière en prison, a porté plainte mercredi pour complicité contre une ancienne associée du financier et contre la succession de ce dernier.

Selon Jennifer Araoz, qui est âgée de 32 ans, les faits remontent à son entrée au lycée en 2001. Elle accuse l’associée en question, Ghislaine Maxwell, de l’avoir conduite chez le financier dans son manoir situé à Manhattan.

Ce procès, intenté devant la Cour suprême du comté de New York, s’appuie sur une loi prise par l’Etat de New York qui autorise pendant un an les plaintes pour abus sexuel présumés, même si les faits supposés sont théoriquement prescrits.

Les autorités pénitentiaires ont parallèlement entamé leur enquête interne sur les circonstances du décès du financier, retrouvé inerte samedi dernier dans sa cellule au Metropolitan Correctional Center à Manhattan, apparemment après s’être suicidé. Il se serait pendu.

Epstein, qui fut l’ami de Donald Trump et de l’ancien président Bill Clinton, avait plaidé non coupable des accusations portées contre lui. Il lui était reproché un trafic sexuel concernant plusieurs dizaines de jeunes filles mineures entre 2002 et 2005.

—-

LES PILOTES IRLANDAIS DE RYANAIR VOTENT LA GRÈVE

Le syndicat des pilotes irlandais a annoncé mercredi que les pilotes employés par Ryanair en Irlande feraient grève pendant deux jours la semaine prochaine.

Pour empêcher une grève les 22 et 23 août, la direction de la compagnie aérienne à bas coûts devait formuler une contre-proposition salariale adéquate d’ici au 14 août, exigeait le syndicat. “Aucune contre-proposition n’a été soumise lors de la réunion de médiation aujourd’hui”, a expliqué Forsa/IALPA.

Le personnel de cabine de Ryanair en Espagne a annoncé qu’il se mettrait dix jours en grève en septembre à moins que la compagnie aérienne à bas coûts ne renonce à ses projets de fermeture de plusieurs de ses bases dans le pays.

Les pilotes britanniques et portugais ont déjà annoncé des mouvements de grève pour appuyer leurs revendications salariales.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below