August 12, 2019 / 11:45 AM / a month ago

Chine/Indicateurs-Hausse des prix immobiliers stable en juillet

(.)

PEKIN, 15 août(Reuters) - Principaux indicateurs économiques chinois publiés depuis le début du mois :

* HAUSSE DES PRIX IMMOBILIERS STABLE EN JUILLET

15 août - Les prix de l’immobilier neuf ont augmenté de 0,6% en juillet en rythme mensuel, portés par l’investissement dans le secteur privé qui constitue un bol d’air pour une économie chinoise au ralenti dans un contexte d’escalade des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Il s’agit d’une progression identique à celle enregistrée en juin sur un mois, marquant une hausse des prix de l’immobilier neuf pour un 51e mois consécutif.

Sur une base annuelle, l’augmentation des prix dans les 70 principales agglomérations chinoises a toutefois ralenti à son rythme le plus bas depuis le début de l’année, avec une progression de 9,7%, contre 10,3% en juin.

* LA PRODUCTION INDUSTRIELLE RALENTIT PLUS QU’ATTENDU

14 août - La croissance de la production industrielle en Chine a ralenti plus qu’attendu en juillet, à 4,8% en rythme annuel, au plus bas depuis plus de 17 ans, montrent les données officielles publiées mercredi.

Le consensus ressortait à 5,8% après une croissance de 6,3% en juin.

Les ventes au détail ont elles aussi ralenti plus qu’attendu après un rebond en juin que de nombreux analystes considéraient comme éphémère. Elles ont progressé en juillet de 7,6% sur un an. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse de 8,6% après +9,8% en juin.

L’investissement en actifs immobilisés a affiché une croissance presque conforme au consensus (+5,8%, comme en juin), progressant de 5,7% entre janvier et juillet par rapport à la même période l’an dernier.

Développé:

* RECUL PLUS FORT QU’ATTENDU DU CRÉDIT BANCAIRE EN JUILLET

12 AOÛT - Les banques chinoises ont accordé moins de nouveaux prêts en juillet et la croissance de la masse monétaire a ralenti, maintenant la pression sur la banque centrale pour qu’elle assouplisse davantage sa politique.

Les banques chinoises ont distribué pour 1.060 milliards de yuans (134 milliards d’euros) de nouveaux crédits le mois dernier, contre 1.660 milliards en juin. Les analystes et économistes interrogés par Reuters en attendaient en moyenne 1.250 milliards.

Le chiffre de juillet marque habituellement une baisse après l’activité soutenue du mois de juin mais celui publié lundi est inférieur au montant de juillet 2018, qui était de 1.450 milliards.

L’encours de crédit a augmenté de 12,6% sur un an, après une croissance de 13,0% en juin. Le marché attendait +12,8%.

La croissance de la masse monétaire M2 est ressortie à 8,1% en rythme annuel en juillet, après +8,5% en juin, un chiffre là encore inférieur au consensus qui le donnait à 8,4%.

Celle du “financement social total” (TSF), la mesure la plus large retenue en Chine pour suivre l’évolution du crédit et des liquidités dans l’économie, a ralenti à 10,7% sur un an contre 10,9% en juin.

Le TSF a reculé à 1.010 milliards de yuans le mois dernier contre 2.260 milliards en juin. Le consensus était de 1.500 milliards.

Pour encourager le crédit, la plupart des analystes attendent de nouvelles baisses du coefficient de réserves obligatoires (RRR) des banques dans les prochains mois, après les six diminutions déjà annoncées depuis le début 2018.

* PREMIÈRE BAISSE DES PRIX À LA PRODUCTION EN TROIS ANS

9 août - Les prix à la production ont décliné en juillet pour la première fois en trois ans, accentuant les craintes d’une déflation et mettant sous pression les autorités pour qu’elles engagent des mesures de soutien supplémentaires à l’économie dans le contexte d’escalade des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Sous l’effet du ralentissement de la demande, intérieure comme extérieure, les industriels du pays sont contraints de réduire leurs prix afin de conserver leurs parts de marché, rognant sur leur marge de bénéfices et se montrant peu enclins à investir.

L’indice des prix à la production (PPI) a chuté de 0,3% en juillet en rythme annuel, montrent les statistiques officielles publiées vendredi, un déclin supérieur à celui anticipé en moyenne par les économistes interrogés par Reuters (-0,1%) après des prix à la production stables en juin.

Il s’agit de leur première contraction en rythme annuel depuis août 2016, après un ralentissement constaté depuis deux mois.

L’indice des prix à la consommation (CPI) a lui progressé de 2,8% le mois dernier en rythme annuel, légèrement supérieur au consensus et à la hausse enregistrée en juin (+2,7%).

Développé

Tableau des prix producteurs

Tableau des prix à la consommation

* HAUSSE INATTENDUE DES EXPORTATIONS EN JUILLET

8 août - Les exportations chinoises ont progressé en juillet malgré l’escalade des tensions commerciales avec les Etats-Unis, un rebond qui ne pourrait être qu’éphémère alors que Washington a prévu de prélever des droits de douane additionnels sur les produits chinois encore non taxés à partir de septembre.

D’après les données officielles communiquées jeudi, les exportations ont progressé de 3,3% en juillet en rythme annuel, soit leur rythme le plus important depuis mars dernier.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un déclin de 2,0% après une baisse de 1,3% le mois précédent.

Cependant les importations ont accusé une nouvelle chute, de 5,6%, soulignant la faiblesse prolongée de la demande intérieure. Il s’agit toutefois d’un recul inférieur au consensus, qui donnait une baisse de 8,3% après -7,3% en juin.

Tableau

Développé

* RECUL DES RÉSERVES DE CHANGE EN JUILLET À $3.104 MILLIARDS

7 août - Les réserves de change de la Chine ont diminué de 15,54 milliards de dollars en juillet pour revenir à 3.104 milliards de dollars (2.775 milliards d’euros), montrent les statistiques publiées mercredi par la banque centrale.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse de 18 milliards de dollars de ces réserves à 3.101 milliards en raison des fluctuations des taux de change et de l’évolution des cours des obligations étrangères détenues par la Chine.

La valeur des réserves d’or chinoises a augmenté à 88,876 milliards de dollars fin juillet contre 87,27 milliards un mois plus tôt.

* RALENTISSEMENT DU SECTEUR DES SERVICES - PMI CAIXIN

5 août - L’activité du secteur des services chinois a ralenti en juillet à son rythme le plus faible en cinq mois, montrent les résultats publiés lundi de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

L’indice PMI des services calculé par Caixin/Markit est tombé à 51,6 en juillet, après 52,0 le mois précédent.

Il reste toutefois au-dessus du seuil de 50 qui sépare expansion et contraction de l’activité.

Pour sa part, l’indice composite, qui regroupe à la fois les services et l’industrie, s’est établi à 50,9 en juillet après 50,6 en juin.

* NOUVELLE CONTRACTION DE L’ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE EN JUILLET - PMI CAIXIN

1er août - L’activité du secteur manufacturier chinois a connu en juillet une nouvelle contraction, sur fond de conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis qui a provoqué un déclin des commandes à l’exportation, montrent les résultats publiés jeudi de l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

Ces résultats sont similaires aux données officielles communiquées la veille qui ont témoigné d’une contraction de l’activité du secteur pour un troisième mois consécutif, mais avec un déclin moins marqué, laissant supposer que les mesures de soutien à l’économie supplémentaires engagées par Pékin commencent à porter leurs fruits.

L’indice PMI manufacturier calculé par Caixin/Markit a progressé à 49,9 en juillet contre 49,4 le mois précédent, s’établissant juste en dessous du seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l’activité.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un rebond moins important, avec un indice de 49,6.

Dans une note accompagnant les résultats, le directeur des analyses macroéconomiques du groupe CEBM a relevé que le secteur manufacturier chinois “a montré des signes de rétablissement en juillet”. “Les politiques de réduction d’impôts et de taxes destinées à soulager l’économie ont eu de l’effet”, a ajouté Zhengshen Zhong.

Le sous-indice des nouvelles commandes est revenu à la croissance, à 50,2, restant cependant loin de sa moyenne historique.

La fragilité de l’activité chinoise a été soulignée par le nouveau recul des nouvelles commandes à l’exportation, sous l’effet d’une diminution de la demande mondiale dans un contexte de tensions commerciales sino-américaines.

Négociateurs chinois et américains ont repris cette semaine à Shanghai les discussions en face à face, sans toutefois faire part d’une avancée quelconque.

Les indicateurs publiés en juillet (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below