August 6, 2019 / 1:39 AM / 4 months ago

Japon-Progression des dépenses des ménages malgré une baisse des salaires

TOKYO, 6 août (Reuters) - Les dépenses des ménages japonais ont augmenté en juin pour un septième mois consécutif, donnant à penser que la solidité de la consommation pourrait contribuer à atténuer les effets du ralentissement de la demande mondiale, mais la nouvelle baisse des salaires réels jette une ombre sur les perspectives de dépenses.

La Banque du Japon (BoJ) compte sur un rebond de la consommation privée pour aider à atteindre l’objectif d’inflation de 2% dans un contexte d’escalade du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis qui affecte l’économie nippone, dépendante des exportations vers ces deux marchés, et de tensions entre Tokyo et Séoul.

D’après les statistiques gouvernementales publiées mardi, les dépenses des ménages ont augmenté de 2,7% en juin par rapport à juin 2018, un rythme nettement supérieur aux prévisions des économistes interrogés par Reuters qui anticipaient en moyenne une hausse de 1,4%.

Cela fait suite à une progression record des dépenses des ménages en quatre ans en mai, soulignant que la demande intérieure pouvait offrir un bol d’air à une économie japonaise subissant des pressions externes croissantes.

En rythme mensuel, les dépenses des ménages ont décliné de 2,8% en juin, une baisse légèrement inférieure au consensus (-3,0%).

Il reste toutefois des motifs d’inquiétude à la lecture d’autres données communiquées mardi.

Les salaires ajustés de l’inflation ont baissé pour un sixième mois consécutif en juin, de 0,5% en rythme annuel après un déclin de 1,3% en mai, laissant craindre un impact néfaste sur la consommation alors qu’une hausse de la TVA est prévue en octobre.

Aux yeux de certains analystes, le passage de la TVA de 8% à 10% pourrait affecter davantage la confiance des consommateurs et ainsi nuire à une économie japonaise déjà en difficulté face au ralentissement de la demande mondiale dans un contexte de conflit commercial sino-américain.

Face aux risques d’une récession, la BoJ, qui a laissé inchangée sa politique monétaire la semaine dernière, a déclaré qu’elle était disposée à prendre “sans hésitation” des mesures de soutien accru à l’économie.

L’assouplissement envisagé par les principales banques centrales mondiales alimente les inquiétudes sur une appréciation trop forte du yen qui pourrait accentuer les pressions sur les exportateurs japonais. (Kaori Kaneko; Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below