August 1, 2019 / 2:07 PM / a month ago

LEAD 1-FMI-Le candidat de l'UE à la succession de Lagarde désigné par vote

(Actualisé avec les noms des candidats)

PARIS, 1er août (Reuters) - Les pays de l’Union européenne sont convenus jeudi d’organiser vendredi un scrutin pour désigner leur candidat au poste de directeur général du Fonds monétaire international (FMI), a-t-on appris de source proche du ministère français de l’Economie et des Finances.

Les ministres des 28, qui se sont consultés lors d’une conférence téléphonique, “se sont mis d’accord pour procéder à plusieurs tours de vote, si nécessaire, pour choisir le candidat européen”, qui a toutes les chances de succéder à la Française Christine Lagarde, en partance pour la Banque centrale européenne, indique-t-on de même source.

En raison du changement de gouvernement au Royaume-Uni, le ministre français de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, qui coordonne les efforts européens en la matière, “a accepté de décaler à demain vendredi 2 août dans la matinée le lancement de la procédure de vote pour laisser le temps aux Britanniques de présenter un candidat d’ici ce soir, s’ils le souhaitent”.

Le recours à un scrutin organisé selon les règles européennes - qui tiennent compte tant du nombre des Etats que de leur population - a été décidé faute d’accord sur un candidat unique alors que Paris espérait y parvenir avant fin juillet.

“Les cinq candidats déclarés ayant exprimé le souhait de maintenir leur candidature, Bruno Le Maire a proposé de lancer une procédure de vote. Toutes ces candidatures ont été jugées légitimes et d’excellente qualité”, déclare-t-on toujours de même source.

De source proche du dossier, à Bruxelles, on indique que les candidats en lice sont l’ancien ministre néerlandais des Finances Jeroen Dijsselbloem, le gouverneur de la Banque de Finlande Olli Rehn, la ministre espagnole de l’Economie Nadia Calvino, le ministre portugais des Finances Mario Centeno, qui préside actuellement l’Eurogroupe, et la Bulgare Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale.

S’il devait y avoir un candidat britannique, il ne pourrait s’agir du gouverneur de la Banque d’Angleterre Mark Carney, dont le nom a circulé un temps mais qui n’a pas été jugé suffisamment européen par les pays de l’UE en dépit de ses passeports canadien, britannique et irlandais.

Selon une tradition que le Vieux continent entend perpétuer, la direction du FMI est confiée à un Européen et la présidence de la Banque mondiale, l’autre grande institution financière née après la Seconde Guerre mondiale, à un Américain. (Yann Le Guernigou, avec Jan Strupczewski à Bruxelles, édité par Jean-Baptiste Vey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below