August 1, 2019 / 11:37 AM / 4 months ago

GESTION-NN IP très négatif sur les actions de la zone euro

PARIS, 1er août (Reuters) - Les marchés d’actions de la zone euro ont réussi jusqu’à présent à éviter un repli trop brutal grâce à la posture accommodante de la Banque centrale européenne mais l’accumulation récente d’indicateurs négatifs incite à la plus grande prudence sur cette classe d’actifs, dit-on chez NN Investment Partners.

“Les données européennes, qu’elles soient macroéconomiques ou au niveau des bénéfices des entreprises, continuent de décevoir”, lit-on dans une note de la société de gestion néerlandaise, désormais à “sous-pondérer” sur les actions de la zone euro.

NN IP cite notamment les cas des indices d’activité du secteur privé (PMI) et du climat des affaires en Allemagne, tombés tous deux à des creux de plusieurs années, ce qui ravive les craintes d’une entrée en récession de la première économie d’Europe.

L’indice des surprises économiques que publie Citi a perdu plus de 30 points sur la seule semaine passée, relève NN IP.

“Le risque de davantage de mauvaises nouvelles économiques et des prévisions de bénéfices qui demeurent élevées sont les principales raisons pour lesquelles nous ouvrons une sous-pondération sur les actions de la zone euro”, lit-on dans la note.

Comparées à celles des Etats-Unis, les perspectives de croissance de la zone euro sont faibles, en raison d’une plus grande vulnérabilité à la thématique commerciale, d’une marge de manoeuvre limitée en matière de stimulation budgétaire et de la persistance de risques politiques, Italie et Brexit en tête, font valoir les stratèges de NN IP.

Ils insistent notamment sur l’augmentation de la probabilité d’un Brexit dur avec l’accession de Boris Johnson au poste de Premier ministre britannique.

“Cela s’est reflété dans la faiblesse de la livre sterling mais n’a pour l’instant eu qu’un impact limité sur les actifs de la zone euro”, écrivent-ils.

Les investisseurs devraient cependant commencer à intégrer les risques que le Brexit fait peser sur la croissance européenne alors que se rapproche la date du 31 octobre fixée pour le divorce entre Londres et Bruxelles, prévoit NN IP.

Patrick Vignal, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below