July 25, 2019 / 4:36 PM / 4 months ago

France-L'argent de WN utilisé en grande partie pour l'entreprise

PARIS, 25 juillet (Reuters) - Les fonds publics et privés qui ont servi à la reprise du site Whirlpool d’Amiens (Somme) par la société WN, aujourd’hui en redressement judiciaire, ont été utilisés pour leur très grande majorité pour des dépenses liées à l’activité de l’entreprise, annonce jeudi le ministère de l’Economie et des Finances.

Dans un communiqué, il publie les résultats de l’audit qu’il a commandé pour faire la lumière sur l’utilisation des fonds mis à la disposition de WN, qui a suscité des interrogations de la part des 162 salariés de l’entreprise.

“L’audit conduit par KPMG démontre que, sur les 12 millions d’euros de recettes de l’entreprise sur la période allant de juillet 2017 à juin 2019 (dont 2,5 millions de subventions publiques et 7,4 millions de subventions de Whirlpool, ancien propriétaire du site), la très grande majorité de ces fonds (98,5%) ont été utilisés pour des dépenses dont le lien avec l’activité de l’entreprise a pu être justifié”, indique Bercy.

Seules certaines dépenses, à hauteur de 179.000 euros, “suscitent des interrogations quant à leur montant et leur lien avec l’intérêt social d’une entreprise en création”, ajoute-t-il en précisant qu’elles concernent notamment des avantages en nature pour les dirigeants de la société, les honoraires de certains prestataires de service, des frais de déplacement, de marketing et de représentation.

En conséquence, la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher a demandé que le rapport d’audit soit transmis au procureur de la République d’Amiens “dans le cadre de ses compétences en matière de suivi des procédures collectives devant le tribunal de commerce”, pour décider s’il convient de donner suite à ces informations sur le plan commercial ou judiciaire, indique encore le ministère.

La publication de cet audit intervient à la veille d’une audience du tribunal de commerce qui doit étudier trois offres reprises pour WN, dont l’activité, la fabrication de casiers connectés réfrigérés, n’a jamais vraiment décollé. La plus importante de ces offres ne prévoit en l’état actuel que le maintien d’une quarantaine d’emplois. (Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below