July 23, 2019 / 3:28 PM / 2 months ago

L'UE prête à répliquer si les USA taxent ses voitures-Malmström

BRUXELLES, 23 juillet (Reuters) - L’Union européenne ripostera avec des surtaxes sur 35 milliards d’euros de produits américains si Washington impose des droits de douane sur les voitures européennes, a déclaré mardi Cecilia Malmström, la commissaire européenne au Commerce.

“Nous n’accepterons pas de commerce administré, de quotas ou de restrictions volontaires à l’export et, s’il devait y avoir des droits de douane, nous aurions une liste de rééquilibrage”, a-t-elle déclaré devant une commission du Parlement européen.

“Elle est déjà prête dans les grandes lignes, d’une valeur de 35 milliards d’euros. J’espère que nous n’aurons pas à nous en servir”, a-t-elle ajouté.

Le président américain Donald Trump a déclaré en mai que certaines importations de véhicules et de composants représentaient une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis, une étape qui pourrait ouvrir la voie à l’instauration de droits de douane de 25%.

Il a toutefois repoussé de six mois toute décision sur d’éventuelles mesures pour laisser du temps à la négociation avec le Japon et l’UE.

“Nous saluons la décision des Etats-Unis de ne pas imposer de droits sur les voitures et les pièces automobiles, mais bien sûr l’idée même que les voitures européennes puissent représenter une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis est absurde”, a déclaré Cecilia Malmström aux eurodéputés.

Les négociations commerciales avec les Etats-Unis ont jusqu’ici produit des résultats mitigés, a-t-elle ajouté : si des progrès ont été enregistrés sur l’homologation des véhicules, rien n’a été fait s’agissant de la suppression des droits de douane sur les biens industriels.

“On n’a toujours pas débuté ces négociations-là. Les Etats-Unis ne sont pas disposés à les ouvrir si l’agriculture n’est pas comprise, ce qui est une ligne rouge pour nous. Pour le moment, donc, il ne se passe rien de ce côté-là.”

Cecilia Malmström a aussi dit espérer que l’Union européenne et les Etats-Unis trouvent un terrain d’entente dans leur contentieux de longue date sur les subventions à Boeing et Airbus.

“Nous espérons que nous pouvons clore ce chapitre de nos relations et trouver un moyen d’avancer”, a-t-elle dit. (Véronique Tison pour le service français, édité par Tangi Salaün)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below